Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 17Article 614014

Actualités of Tuesday, 17 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Sérail: Paul Biya a-t-il finalement exclu Cavaye Yéguié de son entourage ?

Djibril Cavayé Yéguié n'était pas à l'aéroport pour accueillir Paul Biya play videoDjibril Cavayé Yéguié n'était pas à l'aéroport pour accueillir Paul Biya

• Paul et Chantal Biya sont de retour au Cameroun

• Djibril Cavayé Yéguié n'était pas à l'aéroport

• Djibril Cavayé Yéguié de plus en plus indésirable dans l'entourage de Paul Biya



L'après-midi de ce lundi 16 août 2021 a été marqué par le retour presque triomphal du président de la République Paul Biya au Cameroun après plus d'une trentaine de jours passée en Suisse pour des raisons privées.

A leur descente d'avion, Paul et Chantal Biya ont été accueillis par une importante foule de militants et de sympathisants avec à leur tête, les premiers responsables du pays. Une absence a éveillé la curiosité du public, celle du président de l'Assemblée nationale Djibril Cavayé Yéguié qui généralement ne se fait pas compter ce genre d'évènement. Qu'est-ce qui a pu motiver cette absence ? S'interroge l'opinion.

Les législatives de 2020

Ces derniers mois ont été un peu mouvementés au RDPC avec le renouvellement des instances de base du parti et la guerre de positionnement qui l'accompagne. A la veille des législatives du 09 février 2020, sur "hautes instructions de Paul Biya", le secrétaire général du parti, Jean Nkuete avait émis une circulaire relative aux investitures des candidats de la formation politique et avait préconisé la promotion de nouvelles figures.
«La promotion de nouvelles figures passe par l’injection du sang neuf dans les listes, chaque fois qu’il est possible, notamment dans les cas mettant en concurrence des camarades bénéficiant de la retraite parlementaire.», a déclaré Jean Nkuete, secrétaire national du comité central du RDPC.
Paul Biya écartait ainsi de la course aux législatives de février 2020 le président de l’Assemblée nationale, Djibril Cavayé Yéguié. "Et subitement, Cavaye, qui a déjà squatté durant 55 ans à l’hémicycle, revient buste droit et torse bombé comme chef de file des vieillards rebelles et d’un clan familial de la scène politique du département dont il est originaire.", comme l'affirmaient à l'époque nos confrères du site Cameroon-info.net.

Au RDPC, la candidature de Djibril Cavayé Yéguié a été considérée comme un défi, voire une rébellion contre le président national Paul Biya. A l'époque, certains militants avaient appelé à la disqualification de sa liste. Malgré cela, la liste de Djibril Cavayé Yéguié est passée comme une lettre à la poste. Elle a été surtout validée par la commission départementale conduite par Amadou Ali, « malade et diminué physiquement ». Les détracteurs du président de l’Assemblée nationale, ont estimé que la commission a fait preuve de laxisme, voire un acte de rébellion envers le chef d’État. "Qui pourra encore respecter les instructions du président du RDPC lorsque c’est le président de l’Assemblée nationale qui se met le premier dans le rang des rebelles et des opposants ?", se sont interrogés certains cardes du parti.

Interdiction de la tenue d’une «conférence de haut niveau» initiée par Cavaye Yéguié Djibril

Comme pour redorer son honneur "bafoué" par la "rébellion" de Djibril Cavayé Yéguié, le comité central du RDPC, dans un courrier adressé au Chef de la délégation permanente du Comité central de l’Adamaoua, Aladji Abo, a fait interdire la tenue d’une « conférence de haut niveau » initiée par le président de l’Assemblée nationale. L’on a appris par la suite que non seulement l'évènement n'avait reçu l'accord du secrétaire général du RDPC, mais a aussi essuyé de vives critiques des cadres, activistes et journalistes du Grand-nord.

Dans son courrier, Jean Nkuete a demandé à Aladji Abo de « veiller au strict respect des dispositions de l’article 28 al.2 des statuts du parti préconisant toute forme d’association ou de regroupement de organes de base, dont les Délégations Permanentes, Départementales et Régionales du Comité central ».

Ce nouvel épisode a sonné le glas de l'amour qui a toujours existé entre le président national du RDPC Paul Biya et le PAN, Djibril Cavayé Yéguié.

A la veille du retour de Paul Biya au Cameroun, et comme pour marquer sa présence dans le Grand-nord, Djibril Cavayé Yéguié a offert 2500 sacs de mil à Tokombéré. Selon le PAN, ce geste vise à soutenir les populations des six cantons de son arrondissement qui traversent une période de soudure.

Son absence aux côtés du président du Sénat, Marcel Niat et du premier ministre Joseph Dion Ngute à l'aéroport marque une véritable tournant dans cette crise qui règne au sein du RDPC. En refusant de céder sa place lors des législatives de 2020, Djibril Cavayé Yéguié a-t-il mis en mal un plan de succession en gestion dans le sérail ? La question vaut tout son pesant d'or.

Rejoignez notre newsletter!