Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 22Article 529390

General News of Wednesday, 22 July 2020

Source: www.camerounweb.com

Sérail: Mbella Mbella et Christophe Ketchankeu décidés à en découdre avec Mvondo Ayolo


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

C'est une révélation de l'Ancien Eleve de l’Institut d’Etudes Supérieures de Techniques d’Organisation Cnam, Aba’a Martin-Roger.

Dans une lettre ouverte publiée sur les réseaux sociaux, il révèle que la cavale contre de les proches du Directeur de cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Ayolo Mvondo, est orchestrée par certaines autorités du sérail notamment le ministre Lejeune Mbella Mbella, Christophe Ketchankeu, Barthelemy Xavier Ongolo. Il précise que ces derniers sont les parrains de l’activiste Abdelaziz Moundé Njimbam.

Ci-dessous l’intégralité de la lettre ouverte

Chers Camarades,

Il était 12h30 ce Mercredi 22 Juillet 2020, je venais d’assister à un entretien préalable de licenciement pour faute lourde, j’étais très content d’avoir pu empêcher le licenciement de notre sœur Bamoun jeune pharmacienne qui aurait mis par erreur dix boites de médicament périmé dans son sac. Oubliant qu’il y a des caméras, d’après la loi française c’est du vol et d’après le code du travail français c’est un licenciement pour faute grave. Pendant que je savoure notre victoire car notre jeune sœur va pouvoir continuer à envoyer des Western Union à sa famille dans la galère à Foumban. Tu vois Abdelaziz Moundé Njimbam je n’aide pas que mes frères comme tu le chantes dans tes postes.

Avant de me quitter elle transfère un message d’Abdelaziz Moundé Njimbam qui circule dans la communauté bamoun et aussi dans les réseaux sociaux. Je vous le cite : « NOUS AVONS DÉJÀ OBTENU 2 RÉSILIATIONS de baux locatifs sur 3 signés par l’ex-ambassadeur du Cameroun en France, Alfred Nguini, à titre de résidence et de résidences secondaires. L’une à Paris dans le 16e arrondissement de Paris. L’autre à Meudon-la-Forêt dans le 92 en région parisienne ( ….) .Celle qui reste en cours est située dans le 8e arrondissement de Paris. A titre de rappel, ces locations coûtaient au contribuable camerounais la somme de 15.000 euros, près de 10 millions de Fcfa représentant le montant des loyers. Alors même que notre pays dispose d’une résidence officielle pour l’ambassadeur à St-Maur des Fossés, alors occupée par une famille proche de M. Mvondo Ayolo et d’un appartement d’appoint au 4e étage de l’ambassade à la rue d’Auteuil. (….) j’ai menée et à une action citoyenne mobilisant de nombreux Camerounais (es) de France, dimanche 12 juillet dernier. Je ferai le point demain en DIRECT CITOYEN. A. Mounde Njimbam -Journaliste de solutions -Panafricaniste d’impact-Citoyen Africain-Camerounais engagé pour le contrôle citoyen de l’action publique et des biens meubles et immeubles de l’Etat du Cameroun »

Chers camarades,

Je me pose des questions et je voudrai que les concernés répondent aux camerounais

1. Christophe Ketchankeu, vous êtes comptable et chargé des finances de l'Ambacam depuis trois décennies c’est une bénédiction.

2. Lejeune Mbella Mbella, vous êtes Ministre des Relations extérieures du Cameroun Vous fûtes jusqu'à votre nomination ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Cameroun en France avec résidence à Paris au 52 avenue Albert 1er à St-Maur des Fossés contre les usages diplomatiques qui veulent qu’un ambassadeur réside dans un endroit défini par un pays hôte pour la sécurité et la protection et les commodités dus à son rang.

3. Barthelemy Xavier Ongolo vous quitte Paris avec le grade de Commissaire de police divisionnaire, vous avez occupé un confortable bureau de l’immeuble siège de l’ambassade du Cameroun en France n’est-ce pas une grâce.

Pourquoi tant de haine envers à son excellence Samuel Mvondo Ayolo Ministre Directeur du Cabinet Civil ?

Pourquoi lui colle un clown derrière le dos il s’agit de votre ami Abdelaziz Moundé Njimbam, Il prend du café avec vous, vous ne pouvez le nier Paris est une petite ville, Abdelaziz Moundé Njimbam est le grand copain de la famille Mbella Mbella Lejeune. Il fréquente régulièrement le beau de Lejeune Mbella Mbella, il s’échange des informations le beau-frère qui ne manque pas dire bonjour son tonton Christophe Ketchankeu.

Je dis vrai parce qu’avec cette agitation vous ne portez pas plainte, brandit en public les documents financiers de baux censés être protégé et de responsabilité comment les a-t-il obtenu ? Il les a volés ? Alors portez plainte.

Christophe Ketchankeu, Barthelemy Xavier Ongolo Lejeune Mbella Mbella, je vous accorde tout de même je vous accorde le bénéfice du doute, de la présomption d'innocence. Vous faites hurler votre garçon de course de haine à la vue du moindre symbole de l’Etat du Cameroun en France il insulte Samuel Mvondo Ayolo, il investit les résidences diplomatiques pour débiter les insanités tout ceci avec votre complicité je dis bien avec la complicité de Christophe Ketchankeu, Barthelemy Xavier Ongolo, Lejeune Mbella Mbella
A tous les trois, L’Observatoire des textes de Base du Cameroun vous de demander d’arrêter ce jeu qui crache du feu sur la diaspora camerounaise à tort. La diaspora camerounaise est accusée de mettre un point d’honneur et à jeter le discrédit sur notre pays rivalisant de ruse pour salir, au propre comme au figuré, le drapeau républicain parce que bon nombre parmi nous ont pris changé de nationalité comme on change d’habits à toutes fins utiles.
Qui ne sait que les baux locatifs signés par Alfred Nguini sont résilles parce qu’il n’est plus l’ambassadeur du Cameroun en France et l’ordre doit être par le représentant du Cameroun en France qui, est libre de gérer son agenda selon les directives qu’il a de son excellence Paul Biya Rien avoir avec les agitations de votre sans logement. Pourquoi ne dit-il pas qu’il a dormi des nuits durant dans ces résidences ?

Quand la corruption, à l’opération épervier aux surfacturations, Christophe Ketchankeu, Barthelemy Xavier Ongolo, Lejeune Mbella Mbella vous trois, personne n’échappe tout simple parce que vous avez géré des millions de euros de France CFA en ESPECE, source de malversations financières. Vous n’êtes pas propres si je mens, regardez-vous bien dans la glace vous verrez que vous méritez Kondengui.

Là n’est pas le problème, on vous demande de réconcilier la diaspora d’Expliquer d’expliquer votre mission en France celle de protéger et de rassembler tous les camerounais cela passe par votre comportement. Lâchez les bottes à Samuel Mvondo Ayolo , il n’est plus ambassadeur en France et aussi Célestin Mfoula qui a bénévolement assurer le gardiennage au 52 avenue Albert 1er à St-Maur des Fossés, Christophe Ketchankeu le sait très bien mais préfère se jouir de lynchage médiatique de Son Excellence Mvondo Ayolo. Il se tait plutôt.

Chers camarades,

Je vous rappelle que le Cameroun a ses institutions. Il n’appartient à aucun pays dans le monde de nous donner des institutions qui ne sont pas les nôtres. Je tiens à souligner ici, pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, que le Cameroun reste un Etat de droit, un Etat indépendant et un Etat qui est jaloux de sa souveraineté. Manifester dans les rues de Saint Maur, à Meudon-la-Forêt ne change rien.

Abdelaziz Moundé Njimbam se dit engagé pour le contrôle citoyen de l’action publique et des biens meubles et immeubles de l’Etat du Cameroun c’est bien mais qu’il sache qu’il perd son temps parce que cette Mission est dévolue aux Services du Contrôle Supérieur de l’Etat en tant qu’Institution Supérieure de Contrôle des Finances Publiques Elle va au-delà de l’exercice au quotidien du métier de contrôle de la gestion des Fonds Publics, qui incombe aux vérificateurs de l’Institution, dans le strict respect des normes et règles généralement admises en la matière.

Cette Institution de premier ordre, s’assurer du respect, par l’Ensemble des citoyens ainsi que de tous ceux qui sont appelés même de manière occasionnelle à gérer le bien public, des règles d’éthique et de déontologie qui gouvernent le secteur de la Protection de la Fortune Publique qui est, le cœur de son activité.

Abdelaziz Moundé Njimbam. Il faut que tu saches que le cameroun n’a pas besoin de toi pour concourir à la protection du bien public camerounais contre la spoliation, les détournements et autres formes d’atteintes, de promouvoir une saine gouvernance publique financière et administrative, condition sine quo none pour l’atteinte des objectifs de développement humain et social durable, que le Gouvernement s’est fixés Les services du Contrôle Supérieur de l’Etat relevant de l’autorité directe du Président de la République dont ils reçoivent les instructions et à qui ils rendent compte assument cette mission.

Je termine en disant qu’il est important de préciser que c’est, Monsieur Mbella Mbella, en sa qualité d’Ambassadeur plénipotentiaire du Cameroun à Paris, qui est instruit pour gérer le dossier, et ceci, de manière solidaire avec une délégation spécialement dépêchée de Yaoundé pour la circonstance. Et, c’est Monsieur l’Ambassadeur, conformément à ses prérogatives, qui a encadré le processus d’acquisition de ladite résidence. Pour comprendre le rôle joué par les différents acteurs de cette affaire, il faut préciser, que, pendant la période et les péripéties qui ont jalonné la transaction, son successeur au poste d’Ambassadeur à Paris, Monsieur Mvondo Ayolo, l’actuel Directeur du Cabinet Civil à la Présidence de la République, dont le nom est cité par certains canaux dans cette affaire, était encore en poste à Libreville au Gabon.

C’est donc, Monsieur Mbella Mbella, l’actuel Ministre camerounais des Relations Extérieures, qui a, de manière conjointe avec les émissaires de Yaoundé, piloté l’opération questionnée. C’est à l’issue de ce processus, que les langues ont commencé à se délier face à certaines « irrégularités » qui auraient émaillé les négociations d’achat. Le coût jugé disproportionné comparativement aux prix du marché à l’époque des faits, ainsi que les sommes subséquentes et dépensées, ont créé l’émoi au sein du microcosme politico-médiatique camerounais.

Relation de cause à effet, des soupçons de rétro-commissions sont nés, et sont conséquemment et opportunément relayés par la presse et certains réseaux sociaux. A coup de « révélations » et de « scoops » les uns plus fantaisistes que d’autres, des chiffres sont avancés ici et là, l’affaire prit de l’ampleur au sein de l’opinion. Ainsi, naquit de manière inéluctable, l’affaire dite de « la résidence de l’Ambassadeur du Cameroun à Paris », qui est loin d’être un épiphénomène au regard des sommes en jeu.

Aba’a Martin-Roger
Ancien Eleve de l’Institut d’Etudes Supérieures de Techniques d’Organisation Cnam.
Ingénieur-Référent - Cadre d’Ile de France UGICT-CGT.
Délégué Syndical CGT.
Conseiller du Salarié Paris Ile de France.
L‘Observatoire des Textes de Base du Cameroun.


Participez au sondage

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter