Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 01Article 502468

General News of Wednesday, 1 April 2020

Source: 237online.com

Sérail: Franck Biya a refusé d'être membre du RDPC

« Franck Biya veut succéder à son père Paul Biya ». La toile s’affole, la presse s’en presse d’en parler et les camerounais sont confus.
Depuis quelques jours aujourd’hui, les internautes rompus à des tâches lugubres et malsaines se déchaînent sur les réseaux sociaux pour ternir l’image du fils du chef de l’Etat qui a toujours eu pour caractéristiques principales, l’égalité, la simplicité, la loyauté et un amour inconditionnel pour sa patrie.

À cet effet, comment comprendre que depuis l’annonce sur les réseaux sociaux du décès du chef de l’État, les malfaiteurs et aigris aux abois ont vite fait de penser au dophina qui il faut le dire est presque séculier au Cameroun. Les raisons sont simples ; il faut tout faire pour déstabiliser le régime de Yaoundé par tous les moyens, même s’il faudrait passer par les plus proches d’un monsieur qui aura tout donner au Cameroun.

Pour être plus clair, hier sur un compte instagram ficelé de toutes pièces et attribué à Franck Biya, les ennemis de la république ont écrit ceci : « il faut une nouvelle sphère de la politique au Cameroun et un président jeune ». Des propos, qui visiblement ne cadre pas avec les aspirations d’un homme effacé comme Franck Biya. Pour s’en convaincre, le fils le plus effacé du chef de l’Etat n’a jamais eu d’aspirations politiques même en intentions. Il n’est même pas membre du bureau politique du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, encore moins avoir en sa possession la carte du parti au flambeau.

Il est donc clair que les apôtre de la destruction du Cameroun sont plus que jamais décidé contre vents et marrées à mettre le Cameroun à feu et à sang dans un seul objectif, celui d’occuper le siège D’Etoudi.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter