Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 23Article 507496

General News of Thursday, 23 April 2020

Source: camerounlink.com

Sérail: 'Croyez-moi, le prochain président du Cameroun sera nordiste'

Analyste averti de l´actualité camerounaise, africaine et mondiale depuis des années, l´Ingénieur Biangue Tinda Jean a accepté de sortir de son silence pour donner sa lecture des thèmes brulants dans le monde mais surtout dans son pays le Cameroun. Camerounlink.com l´a rencontré.


Camerounlink.com : Mr Biangue Tinda, Camerounlink.com vous remercie pour votre disponibilité de faire connaitre votre lecture des évènements qui secouent le Cameroun et le monde ces derniers temps. Mais avant d´aller en profondeur, nous aimerions que vous nous donniez à vif votre avis direct et court sur les personnes et les thèmes centraux actuels. Nous vous donnons un nom ou un thème et vous dites ce qui vous vient immédiatement dans l´esprit. Etes-vous d´accord ?

Bonjour, c´est un plaisir de partager avec les internautes ma lisibilité actuelle de la nation et monde. Je suis d´accord avec votre approche atypique.

Paul Biya !

Veut émerger avant de quitter le pouvoir, Mais est coincé par les faiblesses de son système de gouvernance, son âge avancé et les coups durs d´origine diverses. A choisi un mauvais modèle de développement axé sur les partenaires internationaux.

Dion Ngute !

Veut diriger mais sera bloqué à long terme par le système de gouvernance bicéphale. Sera rattrapé par l´inertie après la CAN 2021 et la fin de la crise anglophone.

Décentralisation !

Plus de 80% des maires ont leur mentor assis dans la capitale. C´est une décentralisation biaisée à cause de la forte influence du comité central du RDPC dans le choix des maires de ce parti. Tout est dirigé à partir de Yaoundé et des réseaux d´influence. Toute réalisation dans les mairies sera décidée par un mentor assis à Yaoundé. Un grand pourcentage des maires sont des marionnettes.

La guerre du NoSo !

Pour terminer la guerre, Biya doit faire le même deal avec les rebelles du nord-ouest qu´Ahidjo a fait avec les combattants de l´ouest dans les années 70.

Boko Haram

Eloignés du Lac Tchad par Deby, Boko Haram va attaquer le Cameroun dans la région du nord et de l´Adamaoua dans quelques mois.

Corona Virus

Va tuer toute personne au Cameroun qui est déjà faible par une maladie pulmonaire ou qui possède un système immunitaire faible. Le port des masques obligatoire va foirer à cause de la qualité des masques et de l´indiscipline des camerounais. Le virus traverse sans problèmes des masques simples possédant une ou deux couches.

Voyager !

Entrer aux états unis ou en Europe, venant de l´Afrique sera un parcours du combattant en 2020 et 2021. Le Vaccin contre corona sera obligatoire.

Maurice Kamto !

Aurait pu devenir un grand homme politique. Coincé par une idéologie tribale et une immaturité politique. Doit laisser la place à un nouveau leader pour sauver son parti à long terme. Risque de finir en prison à cause de ses erreurs de décision.

MRC !

Doit se détribaliser pour s´imposer au Cameroun. Sinon risque de finir comme l´UDC qui devait devenir un parti national mais a été pris en otage par une communauté.

RDPC !

Un monstre qui tue et mange ses propres enfants pour survivre. Le parti des vieux et des conservateurs. Le maitre à dire et à décider au Cameroun. Pourrait éclater en mille morceaux après le départ de Paul Biya si les jeunes du parti ne mettent pas les vieux dehors par force.

Cabral Libii !

Courageux. Peux profiter des erreurs du MRC pour positionner son parti. A le temps de peaufiner sa formation en géopolitique et en économie pour influencer le développement du Cameroun. Peut devenir président s´il gagne en influence auprès de la jeunesse nordiste et l´Undp.

Mathias Eric Owona Nguini !

L´un des cerveaux les plus brillants du Cameroun actuellement. Extrêmement résiliant face à l´adversité. Futur président du Cameroun sera un Nordiste

Afrique Media !

Panafricaine il y a quelques années, semble désormais infiltrée et sous le contrôle d´un réseau communautaire camerounais.

La BAS !

Représente 1 % de la diaspora camerounaise

Politique française au Cameroun !

Cherche voies et moyens pour prolonger les accords coloniaux au Cameroun. Utilise le C2D pour trouver des marchés aux entreprises françaises et aux français au Cameroun. L´argent repart en France.

L´après corona au Cameroun !

Sera dur et aboutira à un problème social si l´état ne paye pas ses dettes intérieures pour relancer les petites et moyennes entreprises. Pas à tête chercheuse, mais en bloc pour tout le monde. L´argent doit sortir dans la rue. Soit sous forme de crédit, subventions ou payements des dettes. Bien comprendre les effets de corona sur le domaine agricole et remédier aux failles sinon bonjour la famine et les nouvelles crises de la faim.

Chine !

Suit un programme précis pour la domination mondiale. Occupera l´Afrique pour s´assurer la main mise sur les ressources dont elle besoin pour son programme mondial.

Trump !

Navigation à vue. Apprenti sorcier. Homme d´affaire. Peut vendre sa … pour un deal.

Macron !

Au service d´un réseau restreint. Applique bien les directives du Club.


Camerounlink.com : Mr Biangue Tinda, Vous avez été très précis et même dur dans certaines de vos appréciations. Pouvez-vous nous donner vos raisons ? Par exemple, vous dites que le prochain président du Cameroun sera nordiste. Sur quoi basez-vous votre projection ?


La dernière chose que Paul Biya veut est que toute son œuvre disparaisse après lui. Il veut s´assurer que son remplaçant finira son programme d´émergence. Il ne laissera pas le pays à l´opposition. C´est un membre du rdpc qui le remplacera à la tête de l´état.

Et pour cela il choisira son remplaçant dans la région politique la plus puissante du Cameroun. Et c´est le grand nord. En même temps il va respecter le deal non constitutionnel pour la stabilité du Cameroun qui veut que les nordistes et les sudistes s´alternent au sommet de l´état du Cameroun. Sinon après Biya, le grand nord va se séparer du reste du pays et le Cameroun risque de voler en éclats avec la crise du NoSo qui va revenir en force. La stabilité du Cameroun est garantie si et seulement si le Grand nord est stable. Son remplaçant est déjà à ses côtés. Et il sera mis au pouvoir automatiquement par le Vice-Président du Senat qui sera bientôt Président du Senat après la mort du président actuel qui est sensé trépasser avant le président de la république. Ceci étant d´ailleurs une des raisons possibles pourquoi c´est lui qui a été choisi pour être président du sénat avec son âge avancé. Paul Biya est un puissant et terrible stratège politique. Mais c´est son plan à lui. Reste à savoir si ce plan est vraiment le bon plan pour le Cameroun, car ce modelé de gouvernance est anti-émergent.


Camerounlink.com : Justement vous dites que le Président a choisi un mauvais modèle de développement axé sur les partenaires internationaux ?


Il existe plusieurs modèles de développement. Le modèle le plus appliqué est le modèle de développement basé sur la maitrise et la production technologique et industrielle. Maitriser signifie éduquer ses populations dès le bas âge en leur injectant une dose de patriotisme exploitable, les former dans les sciences les plus utilisées dans le monde. Comme stratégie de formation on utilise le plus souvent la Diaspora qui a appris à l´extérieur. Bien formés, on va ensuite utiliser ces citoyens patriotiques pour lancer la production technologique et industrielle. Et pour cela on utilise encore une fois la Diaspora camerounaise avec les partenaires internationaux dans des projets réalisés au Cameroun, dans lesquels la Diaspora qualifiée va coordonner la réalisation et s’assurer que le savoir-faire reste dans le pays et soit transféré aux masses dans les entreprises. En l´intervalle de 10 ans dans ce système de fonctionnement, le pays développe toutes les bases pour devenir émergeant et le rester à long terme.

Le modèle utilisé au Cameroun est un modèle qui base le développement du pays entre les mains des partenaires internationaux avec une collaboration intense dans tous les projets de développement. Pendant plus de 60 ans le pays fait appel aux étrangers pour la réalisation de tous les projets technologiques et industriels. Mais le manque d´une stratégie de qualification des ressources locales et la maitrise technologique pour assurer une indépendance industrielle est le plus gros manquement de ce modèle. On réalise des projets avec des partenaires internationaux qui font leur recettes et s´en vont en attente de revenir dès que les problèmes de maintenance vont se montrer.

Le modèle ne réussit pas le transfert technologique parce qu’il lui manque une masse intellectuelle et technique qui doit travailler avec les partenaires internationaux et qui comprend très bien ce que ces derniers sont en train de faire. Et cette masse se trouve dans la Diaspora. Elle est qualifiée et est capable de mener à profit pour le Cameroun les projets avec les partenaires étrangers. Elle peut programmer et assurer la maintenance et assurer le transfert technologique vers les masses locales. Un travail que des étrangers ne feront jamais bien, au risque de piétiner dans leur marmite de coucous.

La diaspora est la clé dans les deux systèmes. Refuser d´utiliser la Diaspora sciemment ou de manière inconsciente est une faute grave et une erreur stratégique impardonnable pour un pays qui veut émerger. On a fait perdre 60 ans au Cameroun en refusant de structurer le retour de la Diaspora productive, technologique, commerciale, éducative et industrielle. Les responsables politiques du Cameroun ont misés entièrement sur les conseils que leur ont donnés les étrangers. Mais les étrangers ont d´autres objectifs à atteindre dans nos pays que nous. Non seulement ils veulent faire leur chiffres d´affaires, ils veulent promouvoir le genre d´industrie dont eux ils ont besoin chez nous comme les industries extractives. La conséquence directe est le taux élevé de l´informel dans l´économie camerounaise. La masse qui devait produire dans les industries est forcée de survivre par manque de vision et de courage de ses leaders.

C´est bien plus tard que le renouveau aura le courage de diversifier son industrie et son économie. Mais quelque part il reste un égoïsme bien ancré à Etoudi qui refuse d´utiliser la Diaspora comme relais technologique pour assurer la maitrise technologique au Cameroun et le transfert vers les masses que l´on a déjà quand même commencé à former dans divers secteurs technologiques au Cameroun depuis quelques années. Conséquence ? On a déjà un peu plus de ressources humaines, mais on ne peut pas les utiliser car il leur faut un calibrage technologique qu´ils ne peuvent pas posséder. Seule la Diaspora peut le faire.

Ce qui est bizarre dans le renouveau, c´est que la plupart des décideurs au sommet de l´état, sont de la diaspora politique. La Diaspora littéraire qui ne produit rien et qui ne maitrise pas de technologie. Ce sont ces grands décideurs qui bloquent avec leur chef tout projet de structuration du retour de la Diaspora productive, économique et industrielle. C´est un gros échec, car même s´ils savent très bien que la BAS représente 1% de la Diaspora, ils laissent tous les autres 99% payer le prix cher pour des plans politiques.


Camerounlink.com : vous dites que pour mettre fin à la guerre du NOSO il faut faire un deal avec les rebelles ?

Le président et ceux de sa génération savent de quoi je parle. Pour arrêter une fois pour toute le maquis, une fois les têtes résistantes les plus idéologiques éliminées, Ils auraient remis des sommes d´argent aux combattants de l´ouest et les aurait éparpillés dans tout le Cameroun. Au vu des massacres et crimes commis par les brigands qui se disent combattants ambazoniens, je doute très fort que ces gens luttent encore pour l´Ambazonie. Je crois que c´est devenu du Business.

Et si c´est le cas, je vous laisse deviner les options. Les services secrets devraient faire une carte des profils actuels des chefs de guerre ambazoniens sur le terrain et analyser leur pénétration idéologique pour savoir quel pourcentage est idéologique et quel pourcentage est mercantile. Si le taux idéologique est inférieur à 30%, la guerre peut finir dans quelques mois. Il suffit de savoir ce que les étrangers leur donnent pour faire la guerre et leur offrir plus. La paix et la stabilité n´a pas de prix.


Camerounlink.com : Vous n´êtes pas tendre envers le RPDC …
Même si on savait que ça n´allait pas fonctionner, on avait quand même espérer que la décentralisation allait permettre l´éclosion d´une jeune classe politique dans le RDPC et leur apparition au-devant de la scène politique au Cameroun. Mais qu´avons-nous vu ? Les vieux briscards ont la peau dure. Non seulement ils ont étudiés tous les profils des maires à Yaoundé, ils ont forcés les maires qui leur permettaient de continuer à gérer les régions avec des marionnettes dans les communes. C´est une feymania de la plus pire espèce. On se retrouve aujourd’hui dans les communes du Cameroun avec des aventuriers intellectuellement limités, aux ordres de parrains, qui se pavanent d´être puissants financièrement et capables d´écraser tout ce qui a fait des études supérieures. Le niveau est parfois très bas et cela arrange les barons de Yaoundé qui peuvent les manipuler comme ils le veulent. Tout ceci montre qu´en réalité, le pouvoir de Yaoundé ne voulait pas vraiment de cette décentralisation. Tout se passe comme dans les années 60 lorsque la France a donné une indépendance de façade au Cameroun, en gardant la main mise sur les dirigeants du pays.

C´est exactement la même chose qui s´est déroulé avec cette décentralisation. Les jeunes au Cameroun doivent sérieusement commencer à voir comment écarter les vieux de la gestion des affaires et des partis politiques. Le RDPC a besoin d´une révolution interne qui écarte par la force les vieux et non espérer que Corona les élimine et les écarte des postes de responsabilité. Cet égoïsme dépasse déjà l´entendement humain. Mise en retraite forcée de nos vieux. Voilà la route à suivre au Cameroun. Sinon rien de bougera dans ce pays. Ils vont s´accrocher jusqu´au dernier jour.


Camerounlink.com : Et le MRC …
La tête du parti est son plus grand problème. Avec le temps, au lieu de prendre les bonnes décisions pour réparer les erreurs du passé, le directoire du MRC enfonce le parti dans une voie jamais vue dans l´histoire politique mondiale. Comment un parti politique compte t´il pendant 5 ans faire une opposition politique sur Facebook et dans les usines de fabrication de Fake news et Fake images ? Comment peut décevoir si brutalement toute une masse qui a mis son espoir de diriger le Cameroun sur ce directoire ? Et ils sont désormais des centaines de milliers qui sont coincés dans la logique tribale en suivant le MRC et qui se sentent obligés de défendre les dirigeants du parti par affinement ethnique. C´est une catastrophe. Je suis en attente de voir des partisans du parti qui vont exiger des reformes et changer le directoire et le cap pour ce parti. C´est leur unique chance de survie. A un moment donné, il faut commencer avec la réflexion.

Camerounlink.com :
Vous dites que le prochain président du Cameroun viendra du nord, mais vous
parlez de Cabral Libii comme possible président du Cameroun.


C´est ce que le président Paul Biya voudra faire pour sécuriser son système de gouvernance dont il est convaincu que c´est la meilleure solution pour le Cameroun. En positionnant un nordiste aux élections avec le support des pontes du régime venant du sud, de l´est et du littoral, Paul Biya sait que son futur candidat va gagner les élections. Le seul caillou qui peut briser ce plan et mettre fin au long règne de 60 ans de l´UNC, c´est une coalition entre l´UNDP et le PCRN de Cabral Libii. L´UNDP peut utiliser les années qui viennent pour progresser dans le grand nord et le PCRN dans les régions du sud et au moment des élections ces deux partis peuvent créer une coalition et envoyer Cabral Libii ou un autre nordiste à la chasse du pouvoir avec des consignes. Ça sera un combat de titans et personne ne peut dire maintenant qui gagnera ces élections.

Mais pour y arriver, ces deux partis de l´opposition doivent se retrouver dès
maintenant et entamer les négociations et lancer leur plan de combat commun. Et tant que ce deal n´est pas fait, pour moi, c´est un nordiste du RDPC qui va remplacer Paul Biya.

Camerounlink.com : Le monde après corona ?

Il sera bouleversé. Il sera rude. Il faudra beaucoup de ressources pour relancer les économies. Ça sera la course pour tout le monde. Chaque économie va d´abord se concentrer sur elle-même pour survivre et sauver ses emplois. Aucun pays ne mettra ses ressources à la disposition des autres si un avantage stratégique n´en sort pas. Les pays africains seront mis sur pression par les pays occidentaux pour faire passer leurs exigences diverses, sous peine de ne pas recevoir d´aide ou de coup de main pour la relance de leurs économies. Ça sera rude pour nos dirigeants qui souhaitent gagner en indépendance.

Le Cameroun sera mis sous pression par ses partenaires internationaux. Non seulement ils vont nous mettre la pression pour signer les accords coloniaux, mais ces accords devront leur donner tous les droits sur les ressources dument identifiés par l´ONU au Cameroun. Je parle des 300 espèces de terres rares qui sont la convoitise mondiale actuelle de tous bords sur notre pays. Que vont faire nos dirigeants ? vont-ils hypothéquer notre avenir avec ces deals ? Le peuple camerounais saura-t-il ce que Etoudi va signer ? Que fera Etoudi ?. Aurons-nous l´intelligence pour garder notre autonomie gagnée avec la fin des accords coloniaux en 2019 et en même temps relancer avec succès nos économies après corona ? Voilà notre grand défi. Que ceux qui savent prier, le fasse pour que nous ne soyons pas à nouveau trahis par nos dirigeants avec des conséquences graves pour les générations futures.


Camerounlink.com : Nous vous remercions pour cette entrevue édifiante.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter