Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 24Article 558020

General News of Tuesday, 24 November 2020

Source: Actu Cameroun

Séquestration de Kamto: Messanga Nyamding révèle l'objectif poursuivi par le régime Biya

Membre titulaire du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) nommé par Paul Biya, le président de la République du Cameroun, il affirme que le régime de Yaoundé doit maintenir Kamto en résidence surveillée.

La mise en liberté de Maurice Kamto, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) n’est pas pour demain. C’est du moins l’avis du Prof. Pascal Messanga Nyamding. C’est un membre titulaire du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Sur le plateau de « Droit de réponse », une émission de débat diffusée ce dimanche 22 novembre 2020, sur Equinoxe Tv, il souligne que la seule condition pour la libération de Kamto est qu’il accepte de changer.

« Quand vous pensez avoir le monopole du désordre, l’Etat vous montrera à son tour qu’en termes de force, vous ne gagnerez jamais. Maurice Kamto restera en détention jusqu’à ce qu’il décide de changer », a affirmé Pascal Messanga Nyamding au cours de l’émission. Le même dimanche, Maurice Kamto signait un communiqué où il indiquait qui ne cèdera pas aux menaces.

Etat policier

« Comment expliquer qu’un régime qui revendique brillamment d’être l’artisan d’une « démocratie avancée » dans notre pays se donne pour activité la traque de ses opposants politiques ? Au lieu d’assurer la sécurité du territoire et des citoyens, la police et la gendarmerie nationales sont devenues une police politique et les services des renseignements consacrent l’essentiel de leur temps au noyautage de l’opposition et à la surveillance de ses militants », soulignait Maurice Kamto.

« Le Cameroun est plus que jamais un État policier qui rappelle les jours sombres de la période coloniale et deux premières décennies de l’indépendance ; un État policier qui commence vraiment à rappeler le Haïti des « tontons macoutes ». Mais face à cette répression et cette persécution dont il est victime, le Mrc ne cédera pas », ajoutait le président du Mrc.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter