Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 26Article 583483

Actualités Régionales of Friday, 26 March 2021

Source: Cameroon Info

Route Babadjou-Bamenda: la circulation est rétablie après l’effondrement du tronçon

L’annonce a été faite le 25 mars 2021 au cours d’une conférence de presse du ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi.

Ça circule à nouveau entre Babadjou et Bamenda. La déclaration est du ministre des Travaux Publics. Face à la presse le 25 mars 2021 à Yaoundé, Emmanuel Nganou Djoumessi a rassuré que le trafic a repris dans la mi-journée d’hier sur cette route qui relie les deux villes de l’Ouest et du Nord-Ouest. Il a été interrompu la veille suite à une forte pluie qui a provoqué l'effondrement d'une partie du tronçon au niveau du carrefour «Ndongi» à Babadjou (Ouest).

Emmanuel Nganou Djoumessi a également annoncé la reprise de la circulation sur la route Douala-Bonepoupa-Yabassi dans le Littoral. Elle a été interrompue le même jour (24 mars 2021) sur le lot Bonepoupa-Yabassi au niveau du PK 37. C’était à la suite d’une forte pluie qui a entrainé l’effondrement d’une buse au niveau d’un ponceau. L'entreprise tchadienne Encobat, adjudicataire dudit lot, a trouvé une solution pour assurer à nouveau le franchissement du cours d'eau, a déclaré le ministre des Travaux Publics.

Il déplore cependant l’incivisme des automobilistes qui ne respectent pas les panneaux de signalisation sur les deux routes en construction. Le membre du gouvernement les appelle à observer un arrêt de deux heures après les pluies parce que les routes en construction sont en terre. Sur le cas Babadjou-Bamenda, qui piétine depuis quatre ans, «cette route sera construite beaucoup plus rapidement qu’on l’imagine parce qu’elle est aujourd’hui segmentée en quatre lots pour aller vite», a rassuré Nganou Djoumessi.

Engagée depuis 2017, la construction de la route Babadjou-Bamenda, longue de 35 km piétine. Elle est financée à 37 milliards de FCFA par la Banque Mondiale et réalisée par l’entreprise française Sogea-Satom qui invoque notamment l’insécurité créée par la crise anglophone qui ralentit les travaux. La répartition de cette route en quatre lots aux entreprises camerounaises qui ont un savoir-faire avéré comme l’a annoncé le ministre des Travaux Publics, marque résolument la résiliation du contrat de l’entreprise française.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter