Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 29Article 570064

Crime & Punishment of Friday, 29 January 2021

Source: Actu Cameroun

Rocambolesque histoire à Douala : un enfant empoisonne son père qui décède

Branaon, 17 ans, a avoue avoir introduit un raticide dans le repas avant de le servir à son géniteur. Cet empoisonnement fut fatal.

Une rocambolesque histoire défraie la chronique à PK 8 au lieu-dit « Carrefour Talla”. Dans ce quartier populeux de la capitale économique, Brandon, âgé de 17 ans, a décidé de soustraire la vie à son géniteur. Les faits remontent au 15 janvier dernier. De retour du travail, Marcel Njiawouo demande à son fils de réchauffer son repas avant de le lui servir. Au moment de s’exécuter, l’idée démoniaque d’ajouter une substance toxique dans le repas, du riz sauté lui vient à l’esprit.

Aussitôt pensé, il se précipite dans une armoire où se trouvait le raticide connu en pidgin camerounais sous , l’appellation de « Arata Tchop die^jUne pincé de ce poison mélangé au riz, et sa mission est accomplie. Il ramène le tout sur la table où Marcel (44 ans) attentait d’assouvir sa faim. Sauf que ce repas sera son dernier dans le monde des vivants. Car après l’avoir consommé, des douleurs atroces vont déclencher au niveau du ventre. Le mal qu’il pensait passager va progressivement s’intensifier. Conduit d’urgence à l’hôpital, Marcel, technicien en bâtiments, rendra finalement l’âme quelques heures plus tard.

Pendant que la famille s’interrogeait sur les causes de cette mort tragique, d’autant plus que le défunt ne présentait aucun signe de malaise avant la consommation du fameux riz, elle sera stupéfiée par les effroyables révélations du fils de leur frère. Au cours d’une assise familiale prestement convoquée, Brandon va tout avouer, mais sans insister sur ce qui l’aurait poussé à commettre un tel parricide. Nonobstant, la famille du défunt natif de Foumban dans le Noun, soupçonne un empoisonnement commandité par Marie, son épouse. Sauf que ces accusations semblent surprendre ies voisins seion qui, le couple uni depuis plus de 20 ans, donnait en public, l’impression de vivre l’amour presque parfait.



A la suite d’une plainte de la famille du disparu, Marie et son fils Brandon ont été interpellés ce mercredi 27 janvier 2021 et gardés à la Brigade Territoriale de Ndogbong dans l’arrondissement de Douala 3ème

L’enquête en cours permettra sans doute de dégager le niveau d’implication de chacun de ces suspects dans cette affaire qui continue d’alimenter les commentaires à PK 8.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter