Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 11Article 566330

Health News of Monday, 11 January 2021

Source: camer

Riposte au coronavirus : Le Cameroun à bout de souffle ?

Lors de l’évaluation de la cinquième phase opérationnelle du plan gouvernemental de lutte contre la pandémie, le ministre de la Santé a regretté l’amenuisement des ressources financières.

Le Cameroun a entamé le 5 janvier dernier la 6e phase opérationnelle de son plan de riposte contre le coronavirus. Jusqu’ici, le pays garde la tête hors de l’eau dans la course contre cet ennemi qui endeuille les familles au niveau mondial. L’évaluation de la 5e phase opérationnelle, faite du 28 au 29 décembre 2020 par le ministre de la Santé publique au cours d’une série de concertations avec les parlementaires, les ordres professionnels du secteur de la santé, les partenaires techniques et financiers a montré une relative maîtrise de la situation par le pays. Les statistiques en disent davantage. Au 24 décembre 2020, le pays totalisait 26 277 cas confirmés dont 24 892 guéris et 446 décès, soit 95% du taux de guérisons et 1,6% du taux de létalité.

Malgré ces résultats encourageants, l’on déplore un amaigrissement des ressources financières, alors même que des défis demeurent. « Il nous est revenu au terme de cette évaluation que nous devons continuer à renforcer la communication et l’engagement communautaire parce que nous avons tous conclu à un relâchement au sein de la population. Ce relâchement intervient malheureusement au moment où certains pays font face à de nouvelles vagues de contaminations. La circulation d’une nouvelle souche du virus nous interpelle également parce qu’on en a découvert au Nigeria, en France, au Canada, en Grande Bretagne», explique le ministre de la Santé publique (Minsanté), Malachie Manaouda.

« Ce relâchement intervient aussi au moment où des partenaires qui étaient à un niveau d’engagement important à nos côtés il y a quelques mois commencent à diminuer leurs financements. On assiste à un amenuisement des ressources financières au moment où les enjeux deviennent de plus en plus nombreux, notamment le Chan (Championnat d’Afrique des nations) qui arrive, les rentrées scolaires et universitaires, etc. », poursuit le Minsanté. Non sans indiquer qu’il est prévu dans le cadre de la 6e phase opérationnelle le renforcement de certains pans, notamment la coordination, la recherche active des cas, la surveillance épidémiologique et la prise en charge des cas.

En ce qui concerne les ressources humaines, des formations sont en cours pour monter en capacité les personnels dans le cadre de la réanimation et des unités de recherche et d’investigation sur le terrain.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter