Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 11Article 526666

General News of Saturday, 11 July 2020

Source: 237actu.com

'Richard Bona a une dent très dure contre le régime Biya' - Sam Mbende


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Sam Mbende a expliqué les raisons pour lesquelles Richard Bona critique violemment le régime de Paul Biya. Il s’agit entre autre le fait que Richard Bona ait été menacé de mort et le refus d’autorisation pour venir enterrer sa mère.

«Lorsqu’il y avait une dissension entre le ministère des arts et de la culture et Richard Bona, j’ai pris sur moi de rencontrer Richard Bona à New-York. D’ailleurs j’ai appelé une amie commune Angela Forbin qui est partie de Washington pour venir nous rejoindre. J’avais déjà entrepris une médiation afin que Richard revienne à de meilleurs sentiments pour tout ce qu’il avait subi comme injustices à partir du Cameroun et je voulais déjà établir la connexion avec notre sage, quelqu’un qu’on respecte, Laurent Esso. Je voulais qu’il rencontre le patriarche et qu’il explique les choses. Mais pendant que j’étais là il a été menacé de mort. Il y a des gens qui n’arrêtaient pas d’appeler pour insulter Richard Bona sans comprendre le mal profond qui était le sien. Sans comprendre que Richard ne pouvait pas rentrer à New-York ou à Washington pour aller demander un visa pour venir au Cameroun », raconte Sam Mbende.

En plus de ce problème, Sam Mbende révèle que Richard Bona a été très touché par le fait de n’avoir pas pu enterrer sa mère en 2017. «Rien ne justifie qu’on puisse interdire à Richard Bona de venir voir le corps de sa mère et d’enterrer sa mère dans des conditions vraiment humaines…Ce n’est pas possible. La vie de la maman de Richard Bona est au-dessus de la République je suis désolé ! Nos vies sont au-dessus de la République ! C’est nous qui faisons la République ! Et c’est Dieu qui nous a donné le souffle de vie. Au nom de quoi on va empêcher un enfant de venir pleurer sa mère ?», A-t-il déclaré.

Toutefois, Sam Mbende affirme qu’il a conseillé à Richard Bona de faire la part des choses. Il a demandé à celui-ci de ne pas condamner tout un pays. « D’autre part lui aussi ne doit pas être belliqueux. Il est déjà dans l’extrême ! Mais il faut comprendre le désespoir, comprendre pourquoi on en est arrivé là ! C’est de ça qu’il s’agit. Je suis témoin, j’ai vécu cela. Voilà comment j’essaie de faire qu’il y ait la paix mais on m’a mis des bâtons dans les roues.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter