Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 10Article 526441

General News of Friday, 10 July 2020

Source: lequatriemepouvoir.com

Revalorisation des pensions au Cameroun: ce qui change concrètement


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le 1er août 2020, les pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès seront plus importantes. Ceci concerne les personnes admises à faire valoir leur droits à la retraite avant le relèvement du plafond de 2016. Les pensions connaîtront une hausse de 20%. Que faut-il comprendre et qui sont les personnes concernées par ce décret ? Éclaircissements.

Le 15 février 2016, le Chef de l’Etat donnait au système de sécurité sociale camerounais un nouveau souffle. Paul Biya avait alors signé le décret n° 2016/072 et son annexe, fixant les taux des cotisations sociales et les plafonds des rémunérations applicables dans les branches des prestations familiales, d’assurance-pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès, des accidents de travail et des maladies professionnelles, gérés par la CNPS. Il autorisait à cet effet le relèvement du taux des cotisations sociales de 7 à 8,4 %, de même que le relèvement du plafond des cotisations de 300 000 à 750 000 francs CFA.

Ceci avait induit une augmentation significative des pensions. De façon concrète, la pension mensuelle la plus élevée passait de 154 000 francs CFA en 2008 à 409 100 francs CFA en 2016. Une bonne nouvelle qui avait cependant exclu les personnes admises à faire valoir leurs droits à la retraite avant ledit décret. Avant ce relèvement, le montant des pensions était de :
– 90?000 FCFA pour 15 ans d’activité ;
– 150?000 FCFA pour 30 ans d’activité.



La moyenne des pensions pour les retraités au Cameroun était de 67?000 FCFA.
Cette mesure ne profite donc qu’ aux pensionnés futurs. Les personnes admises à faire valoir leurs droits à la retraite avant cette date n’étaient pas concernées.

Le contexte


Avec l’appui du gouvernement, l’organisme en charge de la Sécurité sociale a proposé le relèvement des pensions anciennes, pour permettre aux anciens pensionnés dont le niveau des pensions est faible, de faire face aux coûts de la vie. A la suite d’une étude actuarielle, le taux de 20% a été proposé par l’organisme. Ce qui signifie qu’au vu du nombre de pensionnés et du montant des cotisations, la CNPS est en mesure de supporter cette charge.

C’est donc dans ce cadre qu’il faut situer le Décret N°2020/376 du 8 juillet 2020 fixant le coefficient de revalorisation de certaines pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès payées par la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale. Une simulation faite par le Sous-Directeur des Contrôles techniques à la CNPS, Michel Éric AVA EDANG rend la chose plus claire : « de façon concrète, si vous perceviez mensuellement une pension de 100.000 FCFA, la revalorisation vous permet d’avoir 100.000 FCFA + 20% soit 120.000 FCFA ».
Ne sont pas concernés par cette revalorisation, toute personne encore en activité au moment du relèvement du plafond des cotisations, intervenu en 2016.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter