Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 06 15Article 602347

Infos Sports of Tuesday, 15 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Retrait de la CAN 2021: le secrétaire général de la CAF sort du silence

Veron Mosengo Omba play videoVeron Mosengo Omba

• Veron Mosengo Omba assure une l'organisation de la CAN 2021 au Cameroun

• Le Sécrétaire Général de la CAF est au Cameroun pour une visite d'inspection

• Le Maroc veut arracher la CAN au Cameroun



Arrivé au Cameroun hier 14 juin, Veron Mosengo Omba s’est exprimé pour la première fois sur les rumeurs incessantes annonçant un probable retrait de la CAN 2021 au Cameroun. Interrogé, le secrétaire général de la CAF a botté en touche les rumeurs et s’est montré ferme sur la tenue de la compétition au pays de Roger Milla. « Les réseaux sociaux ce n'est pas CAF. Si la CAF ne dit pas ça, si l'organisation locale ne dit pas ça, si la fédération ne dit pas ça, il ne faut pas écouter les autres », a lâché le SG de la CAF.

Accompagné de 9 autres membres de la CAF et ou de la FIFA, le secrétaire général de la CAF est arrivé au Cameroun pour une visite de 48 heures. Cette nouvelle visite de la CAF vise à inspecter les travaux de construction du stade d’Olembe sur qui plane une grande incertitude à six mois du début de la compétition.



Le Maroc réactive ses réseaux pour arracher la CAN au Cameroun

Alors que le Cameroun a finalement honoré ses engagements et se dit prêt pour accueillir la plus grande messe de football du continent en janvier 2022, une rumeur persistante annonce les manœuvres du Maroc pour récupérer l’organisation de l’évènement.

L’information a été révélée par le site algérien La Gazette du Fennec.
La nouvelle si elle se confirmait, ruinerait les efforts du président camerounais Paul Biya qui rêve d’accrocher l’organisation de la CAN 2021 au tableau de ses grandes réalisations. Le Maroc userait actuellement de son puissant réseau de lobbying pour arracher à la dernière minute, l’organisation de la compétition au Cameroun.

« Fouzi Lekjaâ, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et deuxième vice-président de la CAF (donc très proche du nouveau patron de l’instance Patrice Motsepe), est en train d’activer ses lobbys pour convaincre les membres influents à l’instance confédérale de l’attribution de l’organisation de la prochaine CAN au Royaume chérifien. Sur le fond, cette manœuvre semble désespérée tant le Cameroun présente toutes les garanties pour pouvoir, enfin, voir sa CAN se tenir. Toutefois, rien ne peut être exclu », révèle le journal algérien.

Les Lions de l’Atlas sont au meilleur de leur forme avec une équipe à fort potentiel. La fédération marocaine de football souhaite mettre à ses côtés plus de chances pour remporter le trophée de la CAN que les Lions d’Atlas n’ont plus touché depuis 1976. Les Marocains savent également que pour espérer organiser une CAN, il va falloir attendre au moins six bonnes années ; les prochaines éditions étant déjà octroyées à la Côte d’Ivoire (2023) et la Guinée (2025).

Attitude suspecte de la CAF

Alors que la Confédération africaine de football (CAF) a pendant longtemps émis des doutes sur les capacités du Cameroun à organiser la CAN évoquant entre autres les retards dans l’exécution des travaux d’infrastructures sportives, la faitière du football africain fut agréablement surprise par la qualité des stades construits par Paul Biya. Contre toute attente, c’est plutôt la CAF qui sollicite le report de la cérémonie du tirage au sort des équipes de la phase finale de la CAN 2021 qui devrait se tenir ce 25 juin.

« A la demande de la Confédération Africaine de Football, le Comité local d'organisation (COCAN 21) a accepté de reporter le tirage au sort de la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations Total Energies 2021, initialement prévu le 25 juin 2021, pour des raisons logistiques liées à la pandémie de Covid-19 », lit-on sur le site de la CAF.

Pour certains analystes camerounais, ce report cache mal des manœuvres de la CAF pour retirer à la dernière minute l’organisation de la CAN au pays de Roger Milla, d’Antoine Bell et de Samuel Eto’o.

Rejoignez notre newsletter!