Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 01Article 585502

General News of Thursday, 1 April 2021

Source: afrik-inform.com

Retard du chantier du Stade d’Olembé: Cyrille Tollo Batoum accuse Maurice Kamto

Le chef du projet du chantier du Stade d’Olembé rassure que le chantier se porte bien et que celui-ci sera livré le 30 Novembre prochain. Toutefois, l’homme politique n’a pas manqué de soulever quelques difficultés auxquels est confronté le projet depuis son entame. Il accuse notamment le MRC et les activistes d’en vouloir à sa réalisation.

« Le projet souffre d’une chose qui à mon avis est importante, c’est la politisation du débat par notamment le MRC et ses affidés, les sois disant activistes qui font tout pour que ce projet échoue. Ils en ont fait leur dernier barreau d’honneur et j’en veux pour preuve, ils ont fait des lettres au bailleur de fond notamment la standard chatered bank et la DPI France. Ils sont allés manifester devant ces institutions pour qu’elles ne donnent pas l’argent au gouvernement camerounais pour achever une infrastructure qui servira à toute la jeunesse, soit disant que l’argent va servir à financer la guerre dans le NoSo, qu’il va financer le fameux génocide qui n’existe que dans leur tête. Et tout cela n’est vraiment pas un environnement propice pour pouvoir mener à bien un chantier qui est extrêmement complexe. Cependant, le gouvernement est déterminé, le chantier ira jusqu’à son terme, les infrastructures notamment l’hôtel, le centre commercial, les deux stades d’entrainement et le stade principal seront livrés à la date du 30 novembre et nous y travaillons avec MAGUIL ».

Stade d’Olembe: la malédiction a commencé en 2009 avec Paul Motaze et Augustin Edjoa

Doit-on parler de malédiction sur le projet du stade qui porte le nom de Paul Biya, stade Olembe ? Tout commence en mai 2008 lorsqu’à l’hôtel Hilton de Yaoundé, le Premier ministre Ephraïm Inoni, lance le Programme national de développement des infrastructures sportives s’étalant sur dix ans (2008-2018). Le premier projet de ce programme était la construction à Olembe du Grand stade Paul Biya.

Pour les négociations de financement auprès d’Exim Bank, Roger Melingui était à la tête d’une entreprise mandaté par le MINEPAT, la Société civile et immobilière l’Afamba (Socia) que les chinois ont très vite accusé de détournement.

Toutes les négociations se faisaient entre le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Louis Paul Motaze, accompagné du ministre des Finances, Essimi Menye et celui des Sports et de l’Education physique, Augustin Thierry Edjoa qui organisaient des visites en chine auprès d’Exim Bank .Le coût du projet était 176 milliards de Fcfa, et en Janvier 2009 le ministre Edjoa avait annoncé le versement de la côte part du Cameroun estimé à 16 milliards payée et virée à Exim Bank China depuis décembre. La pose de la première pierre avait été programmée sans suite.

Une commission d’enquête de la présidence n’a jamais expliqué pourquoi le projet a été suspendu, ni pourquoi Exim Bank a bloqué le financement. Que sont devenus les 16 milliards versés par le Cameroun ?

Le cahier des charges du projet d’Olembe prévoyait un stade couvert, d’une capacité de 60.000 places assises, d’un centre de sports nautiques et d’un hôtel trois étoiles de 200 lits, du complexe de l’Institut national de la jeunesse et des Sports de 12.000 m2 avec piscine olympique, et des stades multisports : basket-ball, volley-ball, handball et deux courts de tennis, un centre médical, une salle de spectacle, un gymnase de 3500 places assises et un dortoir de 10.000 lits. Coût des travaux: 176 milliards de Fcfa.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter