Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 01Article 517261

General News of Monday, 1 June 2020

Source: cameroon-info.net

Reprise des cours: le gouvernement à nouveau proprement dézingué


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’administrateur civil principal hors échelle exprime ses inquiétudes dans un entretien accordé au journal Le Messager édition du 1er juin 2020.

C’est la peur au ventre que de nombreux parents ont envoyé leurs enfants à l’école ce 1er juin 2020. Pour Abakar Ahamat, ancien gouverneur de Régions, cette crainte est compréhensible sans aucun doute.

«La logique gouvernementale est totalement déroutante et incompatible. Lorsqu'on était à moins de 200 cas, toutes les écoles furent fermées. Au moment où on a dépassé 5500 cas avec des prévisions plus sombres pour les jours à venir, on rouvre les écoles. Les parents et les enseignants ont raison d'être sceptiques sur la sincérité et la bonne foi des gouvernants», soutient l’administrateur civil principal hors échelle dans les colonnes du quotidien Le Messager.

Pour lui, non seulement le gouvernement est sourd aux revendications et désidératas des populations, mais les décideurs donnent la preuve que seuls leurs intérêts comptent. «Ils donnent la preuve qu'ils ignorent tous des tristes réalités de terrain, des vraies préoccupations des populations. Tout se passe comme si les enseignants, seuls joueurs de champ, n'ont aucun avis à émettre. Les décideurs donnent la preuve qu'ils prennent les autres pour des machines, des mécanismes et non des humains».

Après près de trois mois d’interruption, les mouvements des élèves des établissements scolaires pour les domiciles ont donc repris ce 1er juin 2020. «Le risque est là ! Il est grand et plus que jamais dévastateur. Ces enfants vont être et servir de véhicules sûrs et infaillibles de transmission de grande échelle. Les parents sont plus que jamais en danger. Aussi, leur confinement, leur stricte observation des mesures barrières ne serviront à rien. C’est dommage», déplore l’ancien gouverneur.

Il estime que la situation sera davantage préoccupante dans les zones reculées et rurales où «les contaminations massives seront au rendez-vous» à cause d’un manque d’eau.

L’auteur des ouvrages «L’envers du décor» et «Un administrateur si vil» pense que «renvoyer les enfants à l'école dans la situation actuelle, c'est mettre sciemment en danger la vie de leurs parents et de leurs enseignants; ce qui n’est pas acceptable. C'est inadmissible».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter