Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 03Article 560087

General News of Thursday, 3 December 2020

Source: Cameroon Info

Représailles: le RDPC casse un immeuble appartenant à Saint Eloi Bidoung à Yaoundé

Le bâtiment abritait un restaurant qui employait plus de 20 jeunes camerounais.
La Mairie de la ville de Yaoundé a opéré une opération de casses, dans la nuit du 2 décembre 2020, au quartier Melen situé dans l’arrondissement de Yaoundé 6e. Parmi les victimes, l’homme politique Saint Eloi Bidoung.

Le militant dissident du RDPC, le parti au pouvoir, a vu son immeuble de deux niveaux complètement détruit. Joint au téléphone par nos confrères de Royal FM, une radio basée dans la capitale camerounaise, l’intéressé raconte:

«Je suis parti de l’immeuble à 22h hier. Dès que je suis arrivé à la maison, on m’a rappelé à 23h pour me dire que les éléments de la mairie étaient là en train de vouloir casser le bâtiment. Je n’ai pas été notifié de quoi que ce soit. Quand je suis arrivé, ils avaient déjà cassé», relate l’ex-grand conseiller à la Communauté Urbaine de Yaoundé.

L’homme politique craint qu’il s’agisse de représailles à son encontre. «Beaucoup de choses se disent, je suis tenté de croire qu’il s’agit de représailles par rapport à mes prises de position. Je suis le seul immeuble qui a été cassé pourtant, je ne suis pas plus proche de la route que les autres. J’ai respecté la distance nécessaire qui est de 7 mètres», indique M. Bidoung.

Ces derniers mois, Saint Eloi Bidoung a fait parler de lui au RDPC par ses prises de position, très souvent aux antipodes de la ligne directrice du parti. Il fait d’ailleurs partie des militants lourdement sanctionnés à l’issue des élections législatives et municipales du 9 février 2020. Il a écopé d’une exclusion de 36 mois.

La casse de son immeuble entraîne la mise au chômage de 22 personnes, qui étaient employés dans son restaurant.

Il faut toutefois dire que cette opération de la Mairie intervient quelques jours après un vif rappel à l’ordre du Premier Ministre, Joseph Dion Ngute, qui a dénoncé le visage peu reluisant de la ville aux sept collines.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter