Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 19Article 590800

General News of Monday, 19 April 2021

Source: Cameroon Info

Représailles: le Chef du Canton Bell suspend Valère Epée pour insubordination

Le Monarque Eboumbou Duala Manga Bell n’a pas apprécié le fait que son sujet, Valère Epée, intellectuel de grande renommée, lui fasse des reproches sur sa manière de gérer une querelle communautaire autour d’un espace d’environ 1500 hectares au lieudit Bois des Singes dans le premier arrondissement de la ville de Douala.

En substance, Son Altesse royale Jean Yves Dieudonné Gaston Eboumbou Duala Manga Bell, est accusé par certains membres de sa communauté, de vouloir brader l’espace querellé, officiellement appelé «DINDE». «La Communauté Bell a reçu de l’Etat, 1500 hectares de terrain à partager entre villages. Le Chef supérieur gère cela de manière opaque», a expliqué une source proche du dossier. Le souverain a jusqu’ici fait la sourde oreille à tous ses sujets qui ne sont pas du même avis que lui dans la gestion de DINDE. Une attitude qui a poussé Valère Epée à sortir de ses gonds

«NJO̱ E SI MAYÁ NJO̱, disent nos sages Ancêtres. Et j'ai l'intime conviction que la famille du roi Rudolf DUALA MANGA BELL, si longtemps auréolée par le souvenir du suprême sacrifice de son chef et héros, se mure encore dans un silence embarrassé. Face à l'égarement de son fils Ebumbu visiblement mal conseillé, qui donc en aurait fait autrement ? La honte est humaine, tant la solidarité́ de sang est dure à briser. Seulement, l'honneur et le courage patriotiques sont divins ! Et leur devoir premier est à la Patrie, en l'occurrence la Communauté Bonanjo̱ ainsi mise à mal par une erreur, un défaut d'information ou un égo quelque peu déplacé ou surdimensionné. Aussi mon âge et mes responsabilités me suggèrent-ils d'en appeler à la famille royale Bell pour qu'elle quitte son mutisme solidaire et hélas, salissant, voire suicidaire, et conseille son fils de vite faire machine arrière pour le plus grand bien de sa Communauté́: KO̱D'A MBOANGO̱ E BO MBA», a écrit l’homme de culture. Un texte partagé sur les réseaux sociaux.



Le Chef supérieur du Canton Bell n’a pas apprécié. Ce dernier a pris la décision de suspendre son sujet, de toutes les structures de la communauté Bonanjo jusqu’à nouvel avis. «Cette sanction est prise en son encontre, pour outrage aux institutions de la chefferie supérieure du canton Bell et incitation à la haine», a expliqué le Monarque.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter