Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 05Article 546430

General News of Monday, 5 October 2020

Source: Actu Cameroun

Rentrée scolaire: Serge Matomba défend les enseignants et leurs salaires

Le secrétaire du Peuple uni pour la rénovation sociale Serge Espoir Matomba plaide auprès du gouvernement, pour une amélioration des conditions des enseignants au Cameroun.
La situation des enseignants au Cameroun préoccupe le secrétaire du Peuple uni pour la rénovation sociale (Purs) Serge Espoir Matomba. En ce jour de rentrée scolaire, l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2018 a fait une publication dans laquelle, il plaide pour l’amélioration des conditions de ceux qui dispensent le savoir dans nos établissements scolaires. Entre autres, il parle d’une revalorisation des salaires et des primes à verser régulièrement, une prise en charge renforcée, des conditions de vie, d’accès au soin et des logements de qualité.

Retrouvez ci-dessous la publication de Matomba
PAS DE RENTRÉE RÉUSSIE SANS RECONNAISSANCE DES ENSEIGNANTS…

Au moment où sonne l’heure de la rentrée, plus que jamais la refondation de l’éducation nationale prônée par le PURS s’impose. Nous avons dit déjà le rôle que doit jouer l’Etat pour assurer un juste accès à tous nos jeunes, avenir du Cameroun, à un enseignement de qualité et gratuit pour les familles.

Mais qui dit enseignement de qualité implique aussi des enseignants reconnus professionnellement, bien formés, avec des conditions de travail améliorées, et justement rémunérés. C’est ce que défend le PURS. Parmi les mesures que nous préconisons au premier rang figure la nécessité d’un grand plan d’investissement pour la rénovation des locaux scolaires existants et la construction de nouveaux établissements. Il faut assurer ainsi un outil de travail de qualité pour les élèves et leurs enseignants. La formation des instituteurs et professeurs doit faire l’objet d’un maximum d’attention de l’Etat tant dans le contenu pédagogique que dans les conditions de vie faites aux étudiants durant leur études. Cela doit être une priorité.

A lire aussi
Coronavirus au Cameroun : Serge Espoir Matomba demande la fermeture des frontières aux ressortissants de certains pays
Les jeunes enseignants doivent être bien accompagnés. Par exemple en développant du tutorat par des enseignants chevronnés des jeunes qui démarrent dans la carrière notamment lorsqu’ils prennent leur premier poste en milieu rural. Il y a en effet dans certaines parties de notre pays des défections d’enseignants livrés à eux-mêmes, lors de la prise de leur premier poste éloigné des grandes villes. Il faut par exemple par le versement d’une prime conséquente valoriser l’enseignement en milieu rural. Plus globalement les enseignants doivent avoir des salaires revalorisés et versés régulièrement, des primes et des évolutions de carrières reconnaissant les efforts qu’ils fournissent. Une prise en charge renforcée, des conditions de vie, d’accès au soin et à des logements de qualité pour accompagner ceux qui consacrent leurs existences à éduquer nos enfants, ne serait aussi que justice.

Au PURS nous sommes convaincus que l’éducation est un pilier central du développement du Cameroun et qu’il ne peut pas avoir d’enseignement de qualité sans une juste reconnaissance des enseignants. Vouloir le meilleur pour notre pays c’est pour nous au premier rang des priorités refonder l’Education

Je souhaite une bonne rentrée aux millions de familles camerounaises et également une bonne rentrée aux centaines de milliers d’enseignants et personnels des établissements scolaires qui vont les accueillir. Une bonne journée mondiale des enseignants également.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter