Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 27Article 530371

General News of Monday, 27 July 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Remaniement ministériel: Paul BIYA peaufine ses décrets à Mvomeka’a


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

L’annonce se fait de plus en plus intense ces dernières semaines. Un remaniement ministériel est imminent. Plusieurs fois reporté, le dernier devait être disponible depuis le lendemain des municipales et législatives de février 2020. Le départ de Paul BIYA pour Mvomeka’a ce samedi fait trembler dans le sérail.

Dans les couloirs du pouvoir, il est de notoriété que chaque fois que le Chef de l’Etat à certaines grandes décisions à prendre, il se retire dans son ranch dans son village Mvomeka’a. Pour de multiples raisons, il a besoin de s’éloigner des bureaux d’Etoudi afin de ficeler les derniers détails des décisions à prendre. Or il est su que dans les jours qui arrivent, il y a deux grands évènements qui pointent. Le plus certain, c’est le Conseil Supérieur de la Magistrature du Cameroun. Convoqué pour le 06 Août prochain, le patron du Conseil supérieur de la Magistrature qui est le Chef de l’Etat doit prendre d’importantes décisions. C’est l’occasion de renouveler la classe de la magistrature camerounaise, plusieurs seront affectés et de nombreux magistrats seront sanctionnés.

Mais ce que personne ne sait jusqu’à cette heure, c’est de savoir si le remaniement du gouvernement interviendra avant ou après le Conseil Supérieur de la Magistrature. Dans les couloirs de la justice et du pouvoir, ce n’est pas la grande sérénité. Les rapports de forces entre différents clans et différents cercles philosophiques se jouent très serrées. Les luttent de positionnement sont en cours. Et c’est celui qui aura la confiance du Chef de l’Etat qui remportera le gros lot. Pour l’une des équipes dont le chef de file semble être le ministre d’Etat Secrétaire Général à la Présidence de la République, un grand balayage est nécessaire. Un balayage qui pourrait emporter le ministre de la Justice actuel et Vice-président du Conseil Supérieur de la Magistrature. Qui lui aussi serait à la tête d’un courant qui a contribué à mettre derrière les barreaux des personnalités qui constituaient des facteurs gênants pour son accession à la tête de l’Etat en vue du remplacement du Chef de l’Etat actuel en cas de vacances et de transition.

Le remaniement actuel a également comme enjeux, le positionnement des pions du Chef de l’Etat en vue d’un gré à gré. En effet, Paul BIYA qui a reporté le projet de loi de modification de la forme de l’administration de l’Etat en introduisant les fonctions de vice-président de la République. Maintenant, il lui faut trouver une autre parade pour positionner les personnalités qu’il veut introduire dans la gestion de l’Etat.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter