Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 04Article 571345

General News of Thursday, 4 February 2021

Source: cameroon-tribune.cm

Relation Cameroun-Libéria : la mise au point nécessaire

Le 29 janvier dernier, le ministre des Relations extérieures a exprimé la désapprobation du gouvernement au chargé d’affaires de l’ambassade du Libéria, après l’octroi, à un homme d’affaires, d’une parcelle de terre appartenant à l’ambassade camerounaise.

Au centre-ville de Monrovia s’étend une terre vierge de 2000 hectares. Cette parcelle acquise par le Cameroun dans les années 80 devait abriter une chancellerie et la résidence de l’ambassadeur camerounais. Du fait d’une longue guerre civile au Libéria, le projet a été mis en veilleuse. Quelques années plus tard, des nouvelles surprenantes proviennent de la capitale libérienne : la justice de ce pays a décidé d’attribuer cet espace à un homme d’affaires libanais, au détriment du Cameroun qui s’est pourtant acquitté de toutes les exigences administratives et financières requises.

En vue d’exprimer la vive désapprobation de l’Etat camerounais, le ministre des Relations extérieures a convoqué le chargé d’affaires de l’ambassade du Libéria à Yaoundé, le 29 janvier dernier. Lejeune Mbella Mbella a dénoncé une attitude qui manque d’élégance diplomatique. Du point de vue juridique, l’acte des autorités libériennes foule au pied l’esprit et la lettre de l’article 21(1) de la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques.

Depuis 2007, le Cameroun œuvre afin de pouvoir enfin s’installer sur le site querellé. Il était question, entre autres, de déloger des occupants illégaux ayant pris quartier dans des abris en matériaux provisoires. Plusieurs rencontres ont eu lieu entre des membres du gouvernement libérien et l’ambassadeur camerounais à Monrovia. A chaque fois, ces responsables rassuraient sur une rétrocession imminente, sans que rien de concret ne soit fait. L’ambassadeur camerounais a même été reçu par l’ex-présidente du Libéria, Ellen Sirleaf Johnson, en mai 2012, en vue de lui soumettre ce problème. Sans succès. Les multiples notes adressées au ministre des Affaires étrangères libérien ne connaitront pas un meilleur destin.

Le Cameroun se réserve dès lors le droit de prendre toute mesure qu’il jugera nécessaire. Cet incident entaille les excellents rapports entretenus jusqu’ici par les deux nations. Ces relations datent de 1960 et se manifestent par divers appuis du Cameroun à l’Etat libérien. Lorsque le Libéria s’est retrouvé en difficulté pendant les années de guerre civile, il a pu compter sur le plein soutien de son partenaire camerounais. Le Cameroun a gracieusement offert son toit aux réfugiés fuyant le conflit armé qui sévissait dans le pays. L’ambassade libérienne à Yaoundé a même bénéficié d’une intervention administrative des autorités camerounaises afin d’assurer une continuité de service.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter