Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 04 14Article 589087

Actualités of Wednesday, 14 April 2021

Source: cameroon-tribune.cm

Recrutement dans les forces de défense: le Mindef apprécie le déroulement

Joseph Beti Assomo est allé s’enquérir de la situation sur le site du stade Omnisports de Yaoundé Joseph Beti Assomo est allé s’enquérir de la situation sur le site du stade Omnisports de Yaoundé

Hier, Joseph Beti Assomo est allé s’enquérir de la situation sur le site du stade Omnisports de Yaoundé.

Elle devait parcourir, dans les meilleurs délais, 800m constituant l’épreuve de résistance de l’atelier sport (le dernier de la chaîne) qui en compte trois : 100 m de vitesse et 3kg de masse pour le lancer de poids femme. Abordant la dernière ligne droite, la candidate montre des signes aigus d’essoufflement, sa foulée ralentie ; elle se fait déborder par deux concurrentes. Mais elle tient bon parce que caressant au bout, le rêve d’être retenue parmi les prochaines recrues au sein des forces armées de défense. Cette scène, Joseph Beti Assomo, l’a personnellement vécue hier au stade Omnisports de Yaoundé.

En effet, le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef) s’est rendu sur le site où se déroule le recrutement ordinaire de 5 330 soldats et matelots de 2è classe, dont l’âge est compris entre 18 et 23 ans, pour s’enquérir du déroulement des épreuves. Sur le même site se déroule également le concours pour le recrutement des 700 élèves sous-officiers des armées, option service général et de 40 élèves sous-officiers des armées, option santé militaire. A son arrivée, il est 12 h passées. Le Mindef va visiter les quatre ateliers qui reçoivent les différents candidats, chacun dans son rôle. La première halte se fait au poste d’identification assurée par la direction des Ressources humaines. La responsable indique qu’elle et ses collègues sont à pied d’œuvre depuis le 31 mars, de six heures du matin à 18 h. Et les candidats reçus jusque-là proviennent des dix régions du pays. Leur rôle consiste à vérifier la correspondance entre les dates de naissance inscrites sur les récépissés de dépôt de dossiers et les pièces d’identification des candidats.

Joseph Beti Assomo mettra ensuite le cap sur l’atelier santé. Ici, les candidats sont assis à même le sol, attendant la prise de tension artérielle, la réfraction oculaire, la toise et le passage chez le dentiste. A chaque étape, le Mindef pose des questions sur les difficultés rencontrées par les équipes, les cas marginaux, etc. Il voudra par exemple savoir ce qu’il en est des candidats dont la taille est inférieure au 1m60 exigé, et des candidates se trouvant en deçà du 1m55 requis. « Certains d’entre eux bénéficient des dérogations du président de la République, les pygmées notamment », répond le chef de cet atelier.

A la question de savoir si ceux déclarés inaptes à ces différents ateliers sont immédiatement éliminés, le chef secteur santé militaire, Hervé Abraham Nzié Nzouango, répond par la négative. Il assure que des tests ultimes seront effectués sur ces candidats. Le colonel-médecin mentionne que des 13 850 candidats attendus, 11 430 ont déjà été reçus et il en reste environ 3143. De quoi boucler d’ici mercredi, quitte à organiser le rattrapage, entre jeudi et vendredi.

Rejoignez notre newsletter!