Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 21Article 506773

General News of Tuesday, 21 April 2020

Source: 237online.com

Recherche scientifique: la France vole au secours de Madeleine Tchuenté

Le Cameroun n’est pas seul dans la lutte contre le coronavirus, il y a la France qui accompagne le ministère de la Recherche scientifique et de l’innovation (Minresi) à travers le financement de la production de l’Hydro chloroquine et de l’Azithromycine, la production des gels hydroalcooliques ; des masques et l’équipement des laboratoires de recherche de l’Impm.
C’est une bouffée d’oxygène pour le Cameroun. En effet, dans le cadre de la lutte contre la Covid- 19, la France va soutenir le Cameroun dans la recherche scientifique et l’innovation. C’est dans cette perspective que Christophe Guilhou, ambassadeur de France au Cameroun a été reçu en audience le vendredi 17 avril 2020, par Madeleine Tchuenté, ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation. Au menu des échanges : la production de l’Hydro chloroquine et de l’Azithromycine, la production des gels hydroalcooliques ; des masques et l’équipement des laboratoires de recherche de l’Impm. Face à la presse nationale, le diplômate français a donné les raisons de sa visite au Minresi.

« J’ai réaffirmé à Madame la ministre, l’engagement de la France en faveur des efforts du Cameroun pour faire face au covid-19. C’est une direction stratégique qu’a pris la France, c’est de soutenir la recherche dans les pays, en particulier au Cameroun. C’est près de 7 milliards de Fcfa, que nous allons consacrer au renforcement des activités de l’institut Pasteur. Nous allons également consacrer, près de 7 milliards de Fcfa à la recherche, à travers l’Institut de recherche pour le développement (Ird) ; à travers la Recherche agronomique pour le développement (Cirad).

L’épidémie c’est quelque chose de nouveau

Il faut qu’on comprenne comment elle se diffuse, il faut qu’on aille au contact des personnes ; il faut également comprendre dans quel milieu elle évolue. Le Cameroun est un milieu particulier. Tout ça fera l’objet de recherche et des études qui seront financés en très grande partie par la France. L’appui de la France se manifeste par ce qu’on va faire pour vous aider ; et vous accompagner aux besoins des traitements ; aux besoins des médicaments ; des identifications ; aux soutiens des hôpitaux. Tout ça grosso modo, est à peu près 7 milliards de Fcfa. Par la suite, 700 millions de Fcfa seront alloués aux activités de l’institut Pasteur du Cameroun», a déclaré le diplomate français.

Rédaction des procédures

La France, représentée par l’Ird ; l’unité mixte 233 à Montpelier… et de l’autre côté, le Cameroun, représenté par l’Institut de recherches médicales et d’études des plantes médicinales (Impm) au Minresi ont défini avec l’Afd, les stratégies à mettre sur pied pour venir à bout du coronavirus. « Une fois de plus, on a eu un soutien important de l’Agence française de développement (Afd), qui va nous permettre à travers un financement de 220 Mille euro ; de refaire notre laboratoire de le rééquiper entièrement. A travers ce financement, on va pouvoir mener des activités importantes : pour le diagnostic et la dynamique de l’épidémie, parce qu’il faudra savoir, quel est le vrai visage de l’épidémie en Afrique. Ça ne sera pas superposable à ce qui se fait en Europe.

Ceci va être important parce qu’on va pouvoir catégoriser les germes et montrer son vrai visage », a expliqué Pondi Ngollè, directeur délégué à l’Impm. Par la suite, Christophe Guillou et Madeleine Tchuenté ont abordé le problème de fond, qui est l’intrant pour la fabrication de la chloroquine.
« Le gouvernement de la République, sur très haute instruction du chef de l’Etat, a débloqué 700 millions ; déjà pour la production de la chloroquine ; et de l’Azithromycine et de les tests de dépistage de masse. Actuellement le décor est planté. Les machines sont mises à niveau ; l’environnement pour la fabrication est mise à niveau et disons que le personnel s’attelle à la rédaction des procédures. Dès que la matière première arrive, je crois que la production sera fin prête et les camerounais auront à travers le ministère de la Santé, le traitement y afférent », a expliqué le directeur de l’Impm, le Pr. Jean Louis Essomé Oyono. C’est ainsi que le chef du gouvernement a exprimé notre reconnaissance envers la France. « Le Cameroun est reconnaissant du soutien de la France dans la lutte contre la covid19. Aujourd’hui, l’ambassadeur Christophe Guilhou m’a remis un important don de gel hydro alcoolique pour la protection de nos populations, et plus encore », peut-on lire sur le Compte officiel de Dion Ngute Joseph, premier ministre. « La France a écouté attentivement la stratégie de riposte Covid-19 décidée par le gouvernement du Cameroun. Nos propositions s’inscrivent dans ces choix et répondent aux besoins exprimés par les autorités en lien avec les autres partenaires internationaux », a écrit l’ambassadeur de France au Cameroun sur twitter.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter