Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 05Article 571465

General News of Friday, 5 February 2021

Source: cameroonintelligencereport.com

Rebond économique en 2021: le lourd travail qui attend Paul Biya

Malgré le soutien des institutions internationales, Yaoundé a enregistré sa pire performance économique en deux décennies.

Avec une croissance négative probable lorsque les statistiques arriveront pour 2020 - -1,2% par rapport aux 4,1% précédemment prévus - le pays devrait enregistrer ses pires performances économiques au cours des deux dernières décennies.

C'est une tendance que Yaoundé veut œuvrer à inverser afin d'arrêter la récession. La tâche s'annonce difficile dans un climat marqué par des baisses successives des prix du pétrole, l'arrêt de la croissance lié aux projets d'infrastructure de la Coupe d'Afrique des Nations et la pandémie de Covid-19 en cours.

Le seul aspect positif de cette situation malheureuse est que le Cameroun continue de bénéficier du soutien des institutions internationales. Avec une dette d'environ 40% du PIB, les partenaires internationaux - comme le FMI - ont fortement soutenu le pays en 2020, tout en louant sa discipline économique.

Infrastructure et industrialisation

À moyen terme, le Cameroun prévoit d'utiliser sa Stratégie nationale de développement 2020-2030 - dévoilée mi-novembre 2020 - pour tracer une nouvelle voie. Il a été conçu après l'échec du plan précédent - le Document de Stratégie pour la Croissance et l'Emploi.

Le président Paul Biya a annoncé que l'industrialisation du pays serait de la plus haute priorité - qui a été temporairement suspendue pendant la mise à jour du plan directeur d'industrialisation - car elle pourrait aider à stimuler la croissance économique.



LA COURSE À TRANSFORMER

Ces avancées devraient permettre au Cameroun de poursuivre ses préparatifs en vue du tournoi de football de la Coupe d'Afrique des Nations, qu'il accueillera en 2022. La construction des infrastructures, qui était à l'arrêt depuis un moment, a fait des progrès considérables. Par ailleurs, le Championnat d'Afrique des Nations, réservé aux joueurs locaux et organisé en janvier sur des sites déjà opérationnels, a servi de test.

La crise anglophone fait toujours rage

Enfin, une question restante: le programme de décentralisation tant attendu sera-t-il un succès? Début décembre, des élections régionales - qui ont été remportées massivement par le Rassemblement démocratique du peuple camerounais au pouvoir - ont eu lieu, mais il est peu probable qu'elles mettent un terme au conflit entre Yaoundé et les séparatistes anglophones d'Ambazonie.

Réélu pour un septième mandat en 2018, le président Paul Biya n'a toujours pas réussi à résoudre la crise anglophone qui fait rage dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter