Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 06Article 606373

Actualités of Tuesday, 6 July 2021

Source: LE POPOLI DU 5 Juillet 2021

RDPC: le coup de fouet de Paul Biya à Jean Nkuete

Paul Biya et Jean Nkuete Paul Biya et Jean Nkuete

Par décision du 24 juin dernier, Paul Biya président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti au pouvoir, a gracié et réhabilité 23 militants sanctionnés en septembre 2020. Parmi eux, les maires de Yaoundé 1er, Jean Marie Abouna, et de Douala 1er, Jean Jacques Lengue Malapa, qui avaient écopé d’un blâme pour indiscipline constatée lors de l’élection du maire de la ville de Yaoundé, en mars 2020.

C’est également le cas d’Emmanuel Ombol et Pascal Mani. Des militants qui avaient écopé de 36 mois d’exclusion du parti se voient également réhabilités. Il s’agit de Paul Etoga Ekoh et de Jeanne d’Arc Claire Lebegue.

Exclu pour 12 mois, Martin Savom est aussi gracié et réhabilité. Par contre, les sanctions sont maintenues pour d’autres figures connues, à l’instar de Saint-Éloi Bidoung (36 mois d’exclusion), l’ancien ministre Patrice Amba Salla (18 mois d’exclusion), ou encore Charles Atangana Manda (blâme).

En rappel, à la suite des conclusions rendues par la commission ad hoc présidée par l’ancien premier ministre Peter Mafany Musonge, 78 militants avaient été sanctionnés par le président national. Les sanctions allaient de la lettre d’observation à l’exclusion définitive.

De nombreux militants sanctionnés sont des élus en fonction qui ont continué à exercer. Ils avaient été épinglés pour leurs rôles supposés dans les troubles qui ont émaillé le choix des maires issus du RDPC, au lendemain des élections municipales de février 2020.

Rejoignez notre newsletter!