Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 16Article 542137

General News of Wednesday, 16 September 2020

Source: devinfo237.com

Révolution au Cameroun: Fame Ndongo remet Mgr Kome à sa place

Le Pr Jacques Fame Ndongo en sa qualité de Secrétaire à la communication du Rassemblement démocratique du peuple camerounais affirme que le parti au pouvoir, est contre tout appel à l’insurrection.

Dans une nouvelle déclaration qui date du mardi 15 septembre 2020, le Pr Jacques Fame Ndongo affirme que le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) condamne tout appel à l’insurrection. Dans son texte, il indexe le président de la Conférence épiscopale du Cameroun comme faisant partie des segments de la société civile qui appellent aussi à l’insurrection.

«Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais a pris connaissance, avec une stupéfaction inénarrable et indicible, des appels à insurrection émanent du MRC et de certains de ses segments de la société civile, dont le président de la Conférence épiscopale nationale. Ce dernier demande aux populations de «descendre dans la rue pour arracher un changement de cap». Le lexème «arracher» est lourd de signification : on n’arrachera jamais pacifiquement mais brutalement (d’où la connotation insurrectionnelle du verbe «arracher» dans ce contexte précis», a écrit le Secrétaire à la Communication du Rdpc.

Le Pr Jacques Fame Ndongo affirme que le parti au pouvoir le Rdpc, est favorable à la pluralité des opinions. La raison étant que l’unanimité idéologique n’est pas favorable au progrès des idées et à la dialectique. Cependant il précise que le parti du Renouveau est contre l’appel à l’insurrection. Le Rdpc stigmatise corollairement la transgression des lois et règlements de la République. Le cadre du parti au pouvoir précise que quand les lois ne sont plus respectées, c’est la loi de la jungle qui prend le dessus. Tout en demandant qu’on évite la nuit des longs couteaux au Cameroun, il questionne le fait que certains veuillent prendre le pouvoir en usant la force.

«Pourquoi «marcher» pour conquérir le pouvoir alors que dans toutes les facultés de droit du monde, les professeurs enseignent que la vraie démocratie procède des urnes et non pas des «raccourcis anti-démocratiques». Qui veut tromper qui ? Le peuple camerounais n’est pas dupe. Il est mûr, lucide et responsable. Il sait distinguer les facéties de la réalité», a-t-il écrit.

Participez au sondage

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter