Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 10Article 612910

Actualités of Tuesday, 10 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Révélations sur un vaste réseau de corruption dans les chantiers routiers dans le département de la Vina

Trois entreprises sur 7 ont été auditées. Trois entreprises sur 7 ont été auditées.

Une mission d’audit routier parlementaire a été menée par le député Abba Alim.

Trois entreprises sur 7 ont été auditées.

L’état d’exécution des chantiers routiers est inquiétant.

Une mission d’audit routier parlementaire a été faite par le député Undp de la Vina, Abba Alim, par ailleurs vice-président de l’Assemblée nationale. Plusieurs manquements ont été observés sur le terrain par les équipes qui ont mené l’audit. Entre autres : mauvaise exécution des travaux, non-respect des délais, non-respect du cahier de charge, l’inexistence des bases pour des entreprises adjudicataires, livraison des marchés non et mal réalisés avec la complicité des missions de contrôles.

Parmi les entreprises adjudicataires des marchés d’entretien routier audités, l’on cite Bliss BTP Sarl, Ets Wildi et Brains Service. Il en ressort, selon la copie de synthèse présentée par le député de la nation des manquements communs à toutes les entreprises. Il s’agit de la non existence des bases, la discordance entre les longueurs et largeurs de certaines tâches prises en attachement à celles mesurées sur le terrain ; l’écart entre l’avancement des travaux et les délais consommés, les malfaçons, les mauvais dosages de bétons, le manque de moyens financiers, le paiement des tâches non-exécution avec la complicité des missions de contrôle etc.

Trois entreprises sur sept ont été auditées.

Le député Abba Alim n’a pas manqué de dénoncer certaines entreprises qui ont refusé de se soumettre à l’audit parlementaire. « Au terme de notre mission d’audit des projets d’entretien routier organisé du 1er Avril au 30 juillet 2021 dans le département de la Vina, la synthèse des observations et propositions successives de chaque contrat a été faite de façon détaillée et illustrée d’images. Au début, nous avions sept entreprises à auditer, mais seulement trois d’entre elles ont été audités. Les ingénieurs des autres marchés ont opposé la réticence à notre mission d’audit, ce qui ne nous a permis d’avoir accès à toute la documentation et les informations nécessaires pour chaque marché d’entretien routier », a-t-il dénoncé.

Rejoignez notre newsletter!