Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 12Article 566537

General News of Tuesday, 12 January 2021

Source: coupsfrancs.com

Révélations sur les relations incestueuses entre la France et l’assassin de Felix Noumié

Il y a 60 ans mourrait Félix-Roland Moumié ; nous avons décidé de lui rendre hommage aujourd’hui.
Né le 1er novembre 1925 dans la région Ouest du Cameroun, Félix-Roland Moumié est un nationaliste Camerounais mort assassiné par un espion Français le 3 novembre 1960.


Félix-Roland Moumié a un parcours scolaire brillant. En 1941, il est admis au concours d’entrée à l’Ecole Supérieure Edouard Renard de Brazzaville. Élève très intelligent, il poursuit ses études en s’orientant dans la médecine ; il s’inscrit alors à l’école professionnelle William-Ponty de Dakar en 1945. Moumié est sensibilisé aux idées anticolonialistes et communistes au cours de sa période universitaire.


A Dakar, il se distingue de ses autres camarades par son engagement impétueux dans la contestation estudiantine. Il est de toutes les grèves et de tous les combats estudiantins. Son professeur Gabriel Darbousier, qui l’a remarqué et adopté va l’orienter vers les cercles d’étude marxistes de la capitale de l’AOF (Afrique Occidentale Française). C’est ce professeur qui le recommande à Um Nyobé en 1948. Moumié est de retour au Cameroun en 1947 et débute une carrière professionnelle de chirurgien.


En 1948, Félix Moumié rencontre Um Nyobé à Kribi dans la Région Sud du Cameroun ; les deux hommes échangent longuement et Moumié décide d’adhérer à l’UPC (Union des Populations du Cameroun). C’est le début d’une fulgurante carrière politique. En 1950, Moumié est élu vice-président de la conférence des partisans pour la paix. Son engagement politique lui vaudra plusieurs affectations disciplinaires. Ce qui va lui permettre de connaitre profondément son pays et ses habitants.


En 1952, Moumié est élu président de l’UPC. En mai 1955, l’armée coloniale française massacre des milliers de militants de l’UPC.
Le 13 juillet 1955, l’UPC est interdite au Cameroun Français, Félix-Roland Moumié va en exil au Cameroun Britannique. Il réussit notamment de s’enfuir in extrémis de l’hôpital Laquintinie de Douala où il travaille.
Le 14 août 1956, un commando français part de la base militaire de Koutaba avec pour mission d’assassiner Félix – Roland Moumié. Pour une raison inexpliquée, l’assassinat échoue. Le 30 mai 1957, l’UPC est interdite au Cameroun Britannique et Félix Moumié va exil au Soudan. Il ira par la suite en Égypte où il est accueilli par le Président Gamal Nasser. Il vit principalement entre le Ghana et la Guinée où il cherche à gagner des soutiens pour l’UPC. Il bénéficie des soutiens de Kwamé Nkrumah et Sékou Touré.
Moumié choisit une orientation de plus en plus radicale. En 1959 est créée l’Armée de Libération Nationale Kamerunaise (ALNK). En mars 1959, Félix Moumié conduit la délégation de l’UPC à l’ONU pour exiger des élections avant la proclamation de l’indépendance du Cameroun. Le 1er janvier 1960, le Cameroun accède officiellement à l’indépendance. Mais pour l’UPC, elle n’est que de façade. Le parti conteste la légitimité du nouveau président Ahmadou Ahidjo adoubé par Paris.


Félix Moumié voyage beaucoup pour tenter de légitimer le combat de son parti à l’international. Pour mener à bien son combat, Moumié a besoin d’argent, d’armes et de présence médiatique. Il va se rapprocher du parti communiste chinois. En 1960, en Suisse, Félix Moumié entre en contact avec des diplomates de la République populaire de Chine pour acheter des armes. Moumié dérange en raison de son action diplomatique, il crée des contacts, récolte des fonds, cherche des soutiens ; il s’apprête même à mettre sur pied un gouvernement provisoire du Cameroun en exil. C’est l’homme à abattre, il faut l’éliminer.
William Bechtel un espion français, ancien soldat héros de la Résistance, devenu réserviste des services secrets est envoyé à Genève pour assassiner Félix Moumié. Bechtel se fait passer pour un journaliste venu interviewer Félix Moumié pour faire porter la voix du combat qu’il mène. Félix Moumié fréquente une certaine Liliane mais ce qu’il ignore c’est que cette Liliane fait en réalité partie du complot ourdi pour l’exécuter. Liliane est en contact avec l’espion Bechtel et celle-ci lui donne les informations sur les faits et gestes de Moumié.


Il faut reconnaitre que Moumié a commis une erreur politique très grave en côtoyant cette belle de nuit qu’il emmène avec lui partout même à des rencontres stratégiques.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter