Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 15Article 597058

General News of Saturday, 15 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Révélations sur les raisons de la résiliation des contrats avec 22 entreprises

un « léger » coup de pied dans la fourmilière. un « léger » coup de pied dans la fourmilière.

•Emmanuel Nganou Djoumessi a signé 22 décisions portant résiliations de contrat des entreprises.

•Il a notifié l’Agence de régulation des marchés publics(Armp) et le Ministère des Finances.

•Le non-respect du chronogramme d’achèvement des travaux, de réparation des engins et d’approvisionnement des chantiers.

Le ministre des Travaux publics(Mintp), vient de donner un « léger » coup de pied dans la fourmilière. Entre le 4 janvier et le 30 mars 2021, Emmanuel Nganou Djoumessi a signé 22 décisions portant résiliations de contrat des entreprises ou groupements d’entreprises pour le compte de l’année en cours. Selon ces décisions récemment mises à la disposition de la presse, les prestataires concernés ont présenté des défaillances dans la réalisation des marchés qui leur ont été attribués. Les constats, sur le terrain, ont été faits par les maîtres d’ouvrage ou leurs représentants. C’est ainsi que le Mintp a prononcé des résiliations aux tords (partagés) pour certains prestataires, et à l’amiable pour d’autres. Il a, dans les mêmes décisions, notifié l’Agence de régulation des marchés publics(Armp) et le Ministère des Finances. Chacune de ces deux structures, en ce qui la concerne, apprend-on, va, selon le code des marchés publics, se charger de l’application des sanctions disciplinaires (suspension pour deux ans de soumission aux marchés publics, le cas échéant) et pécuniaires (non-paiement de la prestation).

Les reproches

Entre autres défaillances reprochées aux entreprises et groupements d’entreprises qui ont vu leurs contrats résiliés figurent : le non-respect des ordres de service du maître d’ouvrage ; le non-respect du chronogramme d’achèvement des travaux, de réparation des engins et d’approvisionnement des chantiers ; l’incapacité d’approvisionnement du chantier en bitume de qualité ; la violation des clauses sociales et environnementales ; l’abandon de chantier ; le non-paiement du cautionnement définitif ; des pénalités de retard excédant le seuil règlementaire de dix pour cent du montant du marché ; le refus de démarrer les travaux, nonobstant la notification de l’ordre de service. Ces établissements résiliés sont : Obemo Company Ltd, Eser Contracting and Industry Inc Co, Ets Madji, Camtaco Sarl, Louis Berger, Groupe polyvalent, Groupe Bernard et fils Sarl, Cotram Sarl, Fast Action-Action Rapide, Dipese Group, Njeka Compagny, Martha Service Sarl, Bet Egis Cameroun, Wietc/Crcc 14, Deco and Cie/Gecer, Land Service Sarl, Kolero Sarl, le groupement Dtz/Entreprise Sahal Sarl, Safege Integc, le groupement Ets Serbie/ Ets tous travaux, matière Sas, Dolphin Marine Ltd et Cameroon Bussiness Compagny. Ce coup de balai intervient quelques jours après l’organisation par le syndicat national des prestataires des marchés publics (Sypremap) d’une journée de réflexion, le 29 avril dernier. Au cours celle-ci, le ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire(Minepat) évoquait déjà le phénomène d’abandon des chantiers ou de mauvaises prestations par les entrepreneurs. Sur un échantillon de 414 marchés publics choisis entre juin et novembre 2020, 161 seulement ont été livrés à temps ; 15 sont à l’arrêt et abandonnés dans les zones en conflits ; 56 sont mal faits ; 30 sont abandonnés pour projets immatures, 13 sont forclos pour défaillances techniques et les autres ne respectent pas les délais de livraison, a énuméré le représentant du Minepat ce jour-là. Il y a encore du chemin à faire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter