Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 13Article 596842

General News of Thursday, 13 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Révélations sur les exécutions extra-judiciaires et les tortures à la prison de Nanga Eboko

De graves violations des droits des détenus à la prison de Nanga Eboko De graves violations des droits des détenus à la prison de Nanga Eboko

•De graves violations des droits des détenus à la prison de Nanga Eboko

•L’exécution extrajudiciaire, arbitraire ou sommaire de plusieurs détenus à la Prison Principale de Nanga Eboko

•Des actes de torture, de traitements cruels, inhumains et dégradants sur les détenus de la prison de Nanga Eboko


Les révélations sont troublantes et les faits suffisamment graves. La Prison Principale de Nanga Eboko se serait-elle transformée en camp d’extermination ? En tout cas ! Selon l’ONG Mandela Center, plusieurs détenus auraient trouvés la mort à la prison principale de Nanga Eboko. Les uns faute de soins et les autres à la suite de tortures. « Le détenu Mvogo s’est vu formellement interdit de se rendre dans un hôpital plus équipé pour recevoir des soins appropriés par Mme le Régisseur . Que dans la nuit du 19 au 20 avril dernier, le détenu Mvogo a succombé faute de soins et Mme le Régisseur a ordonné son inhumation en catimini vers 2h du matin à l’insu de sa famille et des autres détenus » , dénonce l’ONG Mandel Center dans un communiqué.

Les cas de tortures aggravées

Courroucés par le sort qui a été réservé à un des détenus qui a trouvé la mort à la mort à la prison principale de Nanga Eboko, « les détenus ont entrepris un mouvement d’humeur dans la journée du 20 avril qui a été violemment réprimé sur instruction de Madame le Régisseur ». Selon le communiqué publié par Jean Claude Fogno, « quatre des meneurs ont été enchainés dans des conditions effroyables et jetés, comme des colis, dans la cellule disciplinaire de la prison sans possibilité pour eux d’accès à l’eau et encore moins à la moindre nourriture ». A la suite de quoi, ils ont trouvé la mort. « Les gardiens de prison ont grièvement molesté trois d’entre eux qui ont succombé le 22 avril 2021 à leurs blessures et des suites de graves actes de torture à eux infligés ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter