Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 20Article 590992

General News of Tuesday, 20 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Révélations de Germaine Ahidjo sur les dernières heures de d'Ahmadou Ahidjo

Suite au décès de l'ex-première dame du Cameroun Germaine Ahidjo dans la capitale sénégalaise où elle réside depuis le coup d'Etat manqué de 1984, la rédaction de camerounweb vous propose de revivre une séquence de son témoignage sur les dernières heures de son mari. C'était dans l'émission "Archives d'Afrique" présentée par Alain Foka et consacrée à la vie d'Ahmadou Ahidjo.

Germaine Habiba Ahidjo est née à Mokolo en 1922 de Hawa épouse de Yaya Boubawa, un infirmier de l’hôpital de Mokolo qui devint son père adoptif. En 1942, elle obtient son certificat d’études à Yaoundé. Elle intègre par la suite le collège des jeunes filles de Douala aujourd’hui lycée de New-Bell.

En 1947, par le biais de Louis Paul Aujoulat, l’assemblée territoriale lui octroie une bourse d’études pour la France où elle décroche un diplôme d’infirmière hospitalière d’État en 1952 et se spécialise en maladies tropicales à l’Institut Pasteur en 1953. Elle épouse un Libanais du nom de Touffic, avec qui elle a un garçon, Daniel Boubakari, qui s’établit à Bafoussam. Elle divorce avant de revenir au Cameroun3.

Elle connaît depuis 1955 Ahmadou Ahidjo. Les deux jeunes gens ont une passion pour la lecture ; au départ ils échangent des romans. Ils se marient le 17 août 1957 ; c’est sa seconde épouse. Elle est alors infirmière spécialiste en maladies tropicales. Elle a avec lui trois filles : Babette, Aissatou et Aminatou. Elle a aussi un fils, Daniel Toufick, né avant son mariage avec le président Ahidjo.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter