Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 03Article 595114

Actualités of Monday, 3 May 2021

Source: L’Indépendant N° 589

Révélations Fonds Covid-19: la Task-force de Ngoh Ngoh citée dans une affaire de pillage

Ferdinand Ngoh Ngoh, SG du palais d'Etoudi Ferdinand Ngoh Ngoh, SG du palais d'Etoudi

La détermination de certains proches collaborateurs du chef de l’État à se délecter du sang des autres, s’assimile à de la provocation. Un vampirisme à ciel ouvert qui fait fortune sur la détresse humaine sans crainte de la justice divine, encore moins de l’Opération Epervier reléguée aux calendes grecques.

Des marchés liés aux fonds Covid n’en finissent pas de nourrir la chronique à scandale. Des lanceurs d’alerte croient savoir qu’au mépris du respect des procédures et de la réglementation en matière de passation des marchés publics, les fossoyeurs des chantiers de la Can 2019 ont octroyé des marchés à des sociétés fantoches d’une valeur d’un peu plus de 7 milliards de Fcfa.
Fidèle à sa démarche, votre journal a enquêté dans les égouts nauséeux de la Task-force II.

La détermination de certains proches collaborateurs du chef de l’État à se délecter du sang des autres, s’assimile à de la provocation. Un vampirisme à ciel ouvert qui fait fortune sur la détresse humaine sans crainte de la justice divine, encore moins de l’Opération Epervier reléguée aux calendes grecques.

Coups fumants de la Task-force II : Forfaiture

La nouvelle Task-force créée à la présidence de République en mars dernier, a pour ordonnateur des dépenses, le Sgpr lui-même en personne. Quelques structures administratives font figures de membres (Primature, Minsanté, Minat, Minfi, Mindef, Dgsn). Aucun représentant du peuple (élus, leaders associatifs, Ong et autres…) Un petit groupe de fonctionnaires se croyant investi d’un pouvoir surhumain et de la science infuse, décide à la place de ceux-là même qui gèrent au quotidien des situations à la base.

Le moins qu’on puisse en dire, est que cette nouvelle Task-force, a un arrière-goût de provocation et de boulimie. Alors que le scandale des surfacturations des chantiers de la Can est encore en travers la gorge d’un peuple désabusé, quelle idée de centraliser la gestion des fonds Covid à la présidence de la République ? Transparence pour transparence, la Task-force des chantiers de la Can est attendue pour rendre compte de sa gestion jugée catastrophique. En dépit de toutes les campagnes d’affichage et d’enfumage, le Cameroun est engagé dans une décentralisation à pas comptés.

Sur la toile, des lanceurs d’alerte tirent actuellement les ficelles autour d’une première liste de marchés sans appel d’offre d’environ 7 milliards Fcfa, attribués par la Task-force et se présentant ainsi qu’il suit : une commande de 500 000 tests rapides Abbott pour un montant de 2 milliards 500 millions Fcfa attribuée à Médical Plus Sarl ; 35 000 tests Pcr de la plateforme Abbott pour un montant de 420 millions Fcfa, marché attribué à Médical Plus Sarl ; 65 000 tests Pcr (autres plateformes) pour un montant de 1 milliard 137 millions 500 000 Fcfa, commande attribuée à Sat Pharma Sarl ; 65 000 tests Pcr (autres plateformes) pour un montant de 1 milliard 137 millions 500 000 Fcfa marché octroyé à M9 SA ;

consommables et petits équipements de laboratoires pour un montant de 588 millions 390 959 Fcfa, livraison attribuée à Médical Link ; équipement de protection individuelle pour un montant de 1 milliard 200 millions Fcfa, livraison attribuée à Metrocalib ; équipement et consommable de prise en charge des malades du Covid-19 pour un montant de 559 248 100 Serge Ekoumou Fcfa, marché attribué à Médical Link ; équipement et consommable de prise en charge des malades du Covid-19 pour un montant de 140 millions 750 000 Fcfa, marché octroyé à Médical First Sarl. D’ordre de la Task-force, le Minsanté est appelé à signer ces marchés attribués de manière fantaisiste au mépris du respect des procédures et de la réglementation en matière de passation des marchés publics. A suivre.

Rejoignez notre newsletter!