Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 18Article 521539

General News of Thursday, 18 June 2020

Source: Aurore Plus n°2088

Révélations: Camair-co va disparaître du ciel camerounais dans les prochains jours


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Comme Cameroon Airlines (Camair) son ainée, Cameroon Airlines Corporation (Camair-co) est-elle appelée à disparaitre du ciel étoilé de notre pays dans les prochains jours ? Ou alors, va-t-on tout faire pour que la «llème région» continue de voler haut et plus loin ?

Ces questions méritent d’être posées au regard de la situation inquiétante dans laquelle vit aussi bien le personnel en fonction que celui admis à faire valoir ses droits à la retraite. Alors que diverses compagnies de transport aérien pensent déjà la reprise de leurs activités, au Cameroun, le Directeur Général de Camair-co, depuis le mois de mars envisage fermer les portes de l’entreprise ou de mettre le personnel en chômage technique.

Depuis lundi dernier, Air France a repris ses vols commerciaux en direction du Cameroun. D’autres compagnies sont annoncées comme Ethiopian Airlines ou Brussels Airlines. C’est dire’ que la destination Cameroun est très sollicitée car productive. Comment comprendre dès lors que la compagnie nationale, elle, n’ait pas pensé à relancer ses activités sur son sol ? Est-ce parce que le marché n’existe pas ou alors est-ce parce que le top management ne comprend pas les mécanismes du transport aérien ?

Si la destination Cameroun est rentable pour les compagnies étrangères, pourquoi ne le serait-il pas pour la compagnie nationale ? Difficile à comprendre. Ce qui parait plausible, c’est que le nouveau directeur général, précédemment président du Conseil d’administration de la compagnie nationale a été parachuté sur le fauteuil directorial sans vision de développement de la compagnie et sans business plan. Et depuis son arrivée à la tête de Caipair-Co, il n’a rien fait pour mettre en place un plan de développement de l’entreprise. Il s’est contenté de gérer ce qu’il avait trouvé. Et ce qui devait arriver, arriva.


En plein confinement, il a placé le personnel en chômage technique et depuis le mois de mars dernier, le personnel en fonction est sans salaire, il croupit dans une l’extrême misère et à l’horizon plane le spectre de la fermeture de l’entreprise comme pour dire que Louis Georges Njipendi Kouotou est venu enterrer Camair-Co. La situation est pire pour le personnel admis à faire valoir ses droits à la retraite car les droits sociaux ne sont toujours pas payés et il ignore s’ils le seront un jour. Quelle drôle de façon de dire merci à un personnel qui s’est dévoué à rendre de bons et loyaux services aux usagers de cette compagnie de transport aérien.

Si Ernest Dikoum, le prédécesseur de Njipendi Kouotou avait montré des lacunes managériales au moins le personne; était payé. Comment expliquer le climat délétère qui règne aujourd’hui au sein de Camair-Co. A la fin de la crise sanitaire due au Covid-19, la Camair-Co ? va-t-elle se relancer ou disparaitre ? Difficile d’y répondre de manière tranchée. Pour l’instant, ce personnel qui croupit dans la misère dans l’indifférence des pouvoirs publics, sans assurance maladie a entamé une lente agonie qui pourrait prendre rapidement. fin pour les moins forts ou qui pourrait durer longtemps pour les plus résilients et résistants.

Les différentes tutelles de Camair-Co devraient réagi -au plus tôt afin d’éviter que survienne le pire pour beaucoup de ces travailleurs qui ne demandent qu’à vivre du fruit de leur labeur.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter