Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 25Article 537178

General News of Tuesday, 25 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Révélation: un député RDPC épinglé pour escroquerie

Dans une série de témoignages, quatre familles accusent Albert Kouintche, député RDPC et patron de Express Union d'escroquerie foncière.

Voici l'intégralité des témoignages

“Quatre familles sont aux abois aujourd'hui, le propriétaire de la Société Express Union veut s'approprier de force leur terrain. Les décisions de justice et même les actes de l'Administration ne font pas reculer ce derrnier. Il continue allègrement ses travaux sans coup férir.

C'est courant 2008, que les familles IVIVENG MESSENDE Jacques, MESSENDE MESSENDE Pierre, MBIDA MESSENDE et OTTOU EDZOA Jean Marie constatent pour la première fois une incursion de la Société Express Union sur leur terrain. En effet, des engins vont pénétrer leur terrain pour procéder à son terrassement. Renseignement pris, l'auteur du terrassement n'est autre que Sieur KOUINTCHE Albert qui agit sous le couvert de plusieurs personnes morales.

Les propriétaires du terrain croient alors à une simple erreur et adressent alors une sommation d'arrêter les travaux aux Sociétés Express Union et Express La Vallée en prenant le soin de leur dire ce sur quoi se fonde leur droit de propriété.

En effet, ces quatre familles, sont co-propriétaires du titre foncier N 022193/MFOUNDl par l'Arrêt N 0061/DL du 09 Mars 2006, bénéficié d'une sortie d'indivision du titre foncier N 022193/MFOUNDI pour une superficie de deux (02) hectares. L'arrêt de partage a pris soin de préciser qu'au moment du partage, le choix des bénéficiaires s'opère en principe en priorité sur les terres ayant fait l'objet d'une mise en valeur propre où des personnes dont ils héritent (voir verso du 9eme rôle de l'Arrêt de partage). Ces familles étaient prêtes à mettre à la disposition des sociétés Express Union et Express La Vallée des documents attestant de l'effectivité de leur mise en valeur sur le site querellé.

es familles ont même sollicité une entrevue à plusieurs reprises. Sieur KOUINTCHE Albert a répondu à ces sollicitations par un silence méprisant.
En 2020, les Sociétés Express Union et Express La Vallée vont revenir à la charge et engager des travaux sur un terrain ne leur appartenant pas. Les familles victimes de la tentative de spoliation vont cette fois-ci saisir les autorités judiciaires compétentes pour protéger leur droit de propriété sur le terrain. C'est ainsi que le Président du Tribunal de Première Instance de Yaoundé-Centre Administratif va ordonner l'arrêt des travaux entrepris sur le site querellé. Malgré cette décision de justice, les Sociétés Express Union et Express La Vallée se maintiennent sur le site et continuent leurs travaux.
Ainsi, un Député de la République a engagé des travaux sur un site sur lequel il n'a aucun titre de propriété et se maintient sur le site et continue les travaux en dépit d'une décision de justice lui ordonnant de les arrêter.
Ce n'est plus ni moins que de la rébellion à l'égard des Institutions de la République doublée d'incivisme de la part du membre du parlement. Ce comportement cache mal les intentions malveillantes du Député du Koung Ki. Ce dernier est dans une logique de passage en force et ne recule devant rien pour atteindre ses objectifs. C'est ainsi que le siège de certaines entreprises censées être l'auteur des travaux et appartenant à la même personne est introuvable. La seule entreprise ayant un siège connu refuse de recevoir les actes d'huissier de justice. Comment comprendre un tel incivisme des entreprises appartenant à un représentant du peuple”.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter