Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 10Article 540733

General News of Thursday, 10 September 2020

Source: le quatrime pouvoir

Révélation: sur les traces du 5e homme le riche du Cameroun

Jean-Samuel Noutchogouin, né en 1933 à Bandjoun et mort le 11 janvier 2019 à Neuilly-sur-Seine, est un milliardaire camerounais. La 5e fortune du pays selon Forbes. Parfois surnommé «l'empereur de l'aviculture», il a en réalité étendu son empire financier à de nombreux autres secteurs.

Il figure parmi les pionniers de l’industrie camerounaise, comme Joseph Kadji Defosso, Samuel Kouam, Fadil Abdoulaye Hassoumi ou Victor Fotso. Il a bâti sa fortune dans l’agro-industrie et l’importation des objets du quotidien.
Il est le fondateur de plusieurs entreprises : Société des provenderies du Cameroun (SPC), les ustensiles plastiques ICRAFON ou encore la Banque Atlantique. Il distribue au Cameroun le rasoir Bic et le stylo à bille de la même marque.

En outre, il est concessionnaire des marques Toyota, Peugeot, Suzuki,... à travers son actionnariat dans le groupe CFAO. Le magazine Forbes le classait en 2015 au cinquième rang des plus grandes fortunes du Cameroun, évaluant ses actifs à 315 millions de dollars.

l’État camerounais lui a été reconnaissant pour sa prise de part active au développement du pays en lui décernant les médailles de chevalier, d’officier, de commandeur, de Grand Cordon et jusqu’au Grand Officier de l’Ordre de la Valeur.

Le roi des Belges lui a décerné la médaille de Commandeur de l’Ordre de Léopold II. A Bandjoun le roi l’a gratifié des plus hauts titres de notabilité, dont celle de Ta Wabo SO FO (Ami des Chefs), qui lui permettait de siéger dans un cercle très fermé d’élites de la cour royale.

Du haut de son trône à Foumban, le Sultan des Bamoun lui a conféré le titre de dignitaire du Royaume Bamoun, élevé à l’Ordre de l’Araignée. L’assemblée traditionnelle du peuple Duala l’a anobli, afin qu’il ait un siège au Ngondo, instance initiatique, festive et culturelle de la tribu Duala et Grand Sawa.
Le Délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Douala lui a offert les clés de la Ville en 2015 au cours d’un hommage unanime et fort solennel.

En tirant sa révérence à ce monde auquel il a tant apporté et qui lui a tout donné, Jean Samuel Notchogouin a donné l’exemple d’un itinéraire qui peut inspirer les générations à venir.

Pour eux comme pour tous ceux qui l’ont connu, sa seule vie a tracé un florilège de chemins du succès. Le testament qu’il leur laisse, ainsi qu’au Cameroun et au monde entier est contenu dans ses mémoires intitulés “A la mesure de mes pas”.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter