Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 23Article 529624

xxxxxxxxxxx of Thursday, 23 July 2020

Source: camerounweb.com

Réunion secrète - Tempête médiatique: le plan machiavélique contre Amougou Belinga et Didier Samba


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

C'est une révélation de Paul fils Eloundou qui attribue ce plan à certains Béti dont le but premier est de détruire les deux entrepreneurs.


Lumière sur un plan machiavélique contre ces entrepreneurs Beti, ourdi par certains ennemis qui se recrutent un peu de partout pour faire échec au rêve Ekang.

La lutte hégémonique Bamiléké- Beti ne date pas d’aujourd’hui. S'il faut aller au fond, il s’agit de deux poids politique et économique. Respectivement, l’élite Beti est politico- administrative. Et celle Bamiléké économique. Depuis les indépendances, nous assistons à un duel entre ces deux ethnies pour le monopole de tel secteur ou tout autre. Certaines figures du tribalisme extrémiste chez les Beti s’avisent à dire « un bamiléké ne sera jamais président dans ce pays ». Même certains hommes politiques s’illustrent dans cette tribalité dangereuse. Dans ce jeu et aux yeux du monde, le leader du mouvement pour la renaissance (MRC) déclara publiquement, Maurice Kamto, sa volonté laconique de « faire un concours pour être un bulu» (fraction du peuple Beti). À l’imagerie populiste, le Beti est un jouisseur paresseux. Ce qui revient à dire que, pour les Bamiléké, aucun Beti ne doit et ne devrait réussir dans ce secteur privilégié. Considéré également comme une chasse gardée du peuple des glassfield. Pourtant la révolution est là, le monde a évolué. Les Bamiléké s'en sortent en politique. Certains fils Beti s’illustrent dans le domaine de la création des richesses. Bienvenue le chemin de croix de ces Beti. Ils deviennent la cible préférée de leur propre frère et par ricochet de certains Bamiléké.

Au cœur du complot

Entre la situation que vivent Jean Pierre Amougou Belinga et Didier Ndi Samba, l’histoire semble être un éternel recommencement. Celle de la dramaturgie d'une chute spectaculaire des entrepreneurs Beti. La sortie récente de la sénatrice Nicole Okalia Bilaï fait office de preuve. Elle écume dans une sorte de confession, l’échec de T- Bella, James Onobiono, feu Joseph Ndi Samba et bien d’autres hommes d’affaires Beti à l’époque. Tous démolis par leur propre frère, et en face les forces de l’ombre (certains Bamiléké). Les accusant de tous les maux. Ils évoquèrent l’arrogance, l’usage du faux, le blanchiment, de trahison à Paul Biya chef de l’État et lui-même Beti, et bien plus. Ils actionnèrent les services du mal pour les mettre en déroute. Sabotage, affabulations et coup bas s’invitèrent à la fête. Commença leur descente aux enfers. La faillite n’était que formalité à l’heure-là. Le même scénario est mis en scène aujourd’hui pour détruire Jean Pierre Amougou Belinga et Didier Ndi Samba.

Tempête médiatique annonciatrice du mal

Depuis quelques jours déjà, le disque du complot est mis en marche par ces ennemis du progrès. À travers une tempête médiatique. C’est avec le groupe l’anecdote de Jean Pierre Amougou Belinga que l’assaut a été lancé. Son nom et son image sont devenus l’égérie du mal. Il est cité dans tous les coups foireux, où rythme sexe, drogue, scandale, corruption et même crime. De vrai « canailles » ont pris en otage la place publique. Ils inventent toutes sortes de mensonges. Comme virus, Didier Ndi Samba a été contaminé par ces seigneurs de la nuit, celle des longs couteaux. Où les illustres et distingués entrepreneurs Beti sont pris pour cible. Il est présenté comme un escroc, malhonnête endetté jusqu’au cou. Quand bien même son business jouit d’une santé parfaite. Pourquoi maintenant et pour quel intérêt ils sont combattus ?

L’humanisme le propre du Beti

Contrairement aux adeptes du capitalisme sauvage, qui vaut l’honneur et respect pour le capitale, que servent les premiers hommes d’affaires camerounais, et majoritairement originaire de la région de l’ouest, l’homme Beti met l’homme au centre de toute réussite. La différence produit déjà les résultats. En observant le traitement des travailleurs du groupe l’anecdote et Mobinama international. On se rend compte de la place de Choix que ces deux entrepreneurs accordent à leurs personnels. Ils jouissent tous d'une aisance, et d'un bien être. Des éléments indéniables de motivations. La floraison de ces deux écuries, en est la parfaite conséquence d'un tel humanisme dans la création des richesses. Contrairement à ceux-là, qui se sont enrichis en paupérisant leurs employés. Une autre façon, pas peut être innovante mais efficace de faire les affaires. Et qui attire des haines, voir une concurrence déloyale chez certains entrepreneurs issus de la communauté Beti et spécifiquement Bamiléké dans une sorte de rivalité hégémonique.

Le secret est dehors

Comme on le dit communément « les mêmes causes produisent les mêmes effets. » comme pour dire que, si l'on utilisent les mêmes tactiques qui ont causé la chute des premiers hommes d’affaires Beti et si rien n’est fait , ces mêmes manœuvres peuvent aussi conduire à la déroute de Jean Pierre Amougou Belinga. Cette tempête médiatique a pour objectif de semer le doute auprès de l’opinion. Histoire de déconstruire le tracé herculéen de ces deux fils Beti dans l’acquisition de leurs avoirs. Ainsi ces valeurs sures et modèle d’économie sociale et solidaire sont prédestinés à une fin tragique par certains. D’autres évoquent la confiscation de leur bien et la prison. Dans une sorte de procès en sorcellerie et satanisme où ils sont eux-mêmes juges et parties. Hélas, cela n’est plus possible. Les complotistes vont devoir accepter la réalité. Celle qui met au-devant de la scène Amougou Belinga et Didier Ndi Samba, par mérite. Et cette forteresse indéboulonnable de ces hommes d’affaires Beti de la nouvelle ère, et bénie des « dieux Ekang et ancêtres » ne saurait s’ébranler face aux discours stéréotypés de quelques laudateurs égarés, plus même des coups foireux des démons de l’obscurité , chantre de l’échec. Amougou Belinga et Didier Ndi Samba restent debout malgré tout !


Participez au sondage

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter