Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 13Article 475888

General News of Wednesday, 13 November 2019

Source: camerounliberty.com

Résolution de la crise anglophone: la France a gagné son pari !

En organisant le sommet de Paris pour la Paix, le président français Emmanuel Macron a essayé de mettre en avant ses efforts pour la résolution de la crise anglophone après des multiples critiques sur le silence de la France.

Malgré le ridicule observé dans les agissements du président Biya venu à un débat sur la bonne gouvernance avec un discours sur papier, Paris réussi son coup qui était de montrer à la face du monde sa préoccupation face à la résolution de la crise anglophone « La crise humanitaire dans les régions anglophones du Cameroun est la plus négligée au monde » précisait ONG Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC).

Alors que les puissances comme la Chine, la Russie, et les Etats-Unis attendent le départ du président Biya pour une relance de la coopération économique, Emmanuel Macron et la France s’efforcent à redonner une crédibilité et légitimité à Paul Biya dans la résolution de la crise anglophone dont les réponses se trouvent dans la constitution, comme la expliqué Christian Penda Ekoka lors de sa dernière sortie, c’était à la télévision équinoxe.

Paul Biya dans son message a traité la Chine de pays en voie de développement mettant l’empire du milieu à un niveau inférieur à celui des européens, il a fallu l’intervention d’un des participants pour lui rappeler que si on parle de la Chine parmi les pays du sud, c’est en rapport à sa position géographique et non pas le niveau de son économie.

Rappelons qu’à cause de la France, Paul Biya a boudé le sommet Afrique/Russie parce qu’il attendait le ministre français Yves Le Drian.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter