Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 11 24Article 451374

General News of Saturday, 24 November 2018

Source: 237actu.com

Réélection de Biya: Titus Edzoa doute de la crédibilité des résultats

Professeur TITUS EDZOA, ancien ministre et ancien secrétaire général de la présidence de la République était face au journaliste Dipita Tongo ce jeudi 23 novembre sur STV, dans le cadre de l’émission Entretien avec…

Plusieurs sujets étaient inscrits au menu de cette émission qui à duré 90 minutes, notamment le scrutin présidentiel du 07 octobre passé avec toutes ses péripéties

LIRE AUSSI: Sérail: Penda Ekoka tire (encore) à boulets rouge sur Biya

Le Pr Titus Edzoa qui avait renoncé à la bataille d’Etoudi en évoquant au passage l’environnement sécuritaire très précaire, met en cause les institutions qui avaient la charge d’organiser le scrutin présidentiel

Considéré comme ancien prisonnier politique, cet intellectuel de haut vol qui manipule avec doigté la langue de Molière soutient que Paul Biya est « légal », mais pas « légitime »

« On ne peut pas faire une élection présidentielle, sans que les règles ne soient claires », justifie-t-il

Cet homme d’Etat qui vient de publier un brûlot sur le régime du président Biya trouve que la société est en déliquescence sur tous les plans, après 36 ans de règne, plan culturel ; plan économique ; plan politique, plan social, plan de recherche scientifique…

Le Pr Titus Edzoa qui avait déclaré à la veille du scrutin présidentiel du 07 octobre que réélire Paul Biya pour un septième mandat serait une « vraie catastrophe » pense néanmoins que rester plus de 36 ans à la tête du pays relève du « talent »

LIRE AUSSI: Ambazonie: le commissariat de Jakiri incendié, les policiers en déroute [Vidéo]

« Le système est bâti sur un seul individu , si vous essayez d’aller un peu au-delà, vous êtes brisés … il est temps que Paul Biya cesse de faire des discours pour embrasser la vraie paix »,déclare-il

Arrêté et accusé de détournement de deniers publics, l’ancien médecin personnel de Paul Biya passera environ 17 ans en détention (1997-2014)

Il a toujours clamé son innocence en confiant que c’est l’annonce de sa candidature à l’élection présidentielle de 1997 contre Paul Biya qui était l’origine de ses démêlés judiciaires.

Retrouvez l’intégralité de l’émission dans la vidéo ci-dessous