Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 07Article 606601

Actualités of Wednesday, 7 July 2021

Source: Cameroon Tribune Mardi, 06 Juillet

Régulation des médias : les premières sanctions de l’ère Chebonkeng

Le président du CNC et ses collaborateurs Le président du CNC et ses collaborateurs

Un à six mois de suspension ont été infligés à trois professionnels. C’était au cours de la 28è session extraordinaire du Conseil national de la Communication.

Sismondi Barlev Bidjocka, journaliste et directeur de la radiodiffusion « Ris Radio »; Nynanssi Nkouya, directeur de publication du magazine « Confidences » ; et le nommé Stive Jocelyn Ngos, de la chaîne de télévision « DBS TV », ont été suspendus de l’exercice de leur profession hier par le Conseil national de la Communication. Les sanctions vont respectivement de un à six mois pour chacune de ces entreprises de presse. La nouvelle équipe dirigeante du CNC n’a pas laissé trainer les dossiers sur la table. Les premières sanctions sous l’ère Joseph Chebonkeng Kalabubse sont tombées à l’issue de sa 28e session extraordinaire. En effet, trois cas de dérives ont été relevés hier par le CNC. Précisément, l’« Affaire honorable Cabral Libii Li Ngue Ngue contre la station de radiodiffusion sonore dénommée Ris Radio » et son directeur de publication » ; l’« Affaire sénateur Sylvestre Ngouchinghe, président directeur général de Congelcam S.A contre le magazine dénommé « Confidences » et son directeur de publication »; et l’« Affaire CNC contre la chaîne de télévision privée dénommée « DBS TV » son directeur de publication et le nommé Stive Jcelyn Ngos, journaliste dudit organe ».

Pour le premier cas qui a établi la responsabilité du directeur de la radio en le suspendant de l’exercice de sa profession de journaliste au Cameroun pour une durée d’un mois, le plaignant, Honorable Cabral Libii Li Ngue Ngue a saisi le conseil contre cet organe pour informations non fondées et offensantes à son endroit. C’était à la suite du programme intitulé « L’édito politique» du 26 mai 2021. Émission qui aurait porté atteinte à son honorabilité, le présentant comme adjudicataire de marchés publics dans le cadre du Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le Covid-19 Dans le second cas, le sénateur Sylvestre Ngouchinghe a saisi le conseil au sujet du numéro 259 du magazine « Confidences » paru au mois d’avril 2021. Lequel, accusait le plaignant d’avoir accaparé la fortune d’un ancien ministre de l’Economie et des finances. Cette plainte a coûté six mois de suspension de l’exercice de la profession de journaliste au directeur de publication dudit magazine.

Le dernier cas, le CNC était le plaignant. L’organe de régulation des médias, a averti le directeur de la chaîne DBS TV et a sanctionné le journaliste Stive Jocelyn Ngos. Il n’exercera pas sa fonction de journaliste durant un mois. Le média privé reconnu coupable d’avoir, au cours du programme « DBS matin » du 21 avril, diffusé des propos non fondés et offensants de nature à porter atteinte à l’honorabilité du chef de l’Etat français et à l’image de la France.

Rejoignez notre newsletter!