Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 16Article 542158

General News of Wednesday, 16 September 2020

Source: 237online.com

Régionales : bataille s’annonce rude

La fièvre des préparatifs monte La fièvre des préparatifs monte

La bataille pour les sièges des Conseils Régionaux s’annonce rude tant au sein des partis politiques que du Gouvernement qui fait tout pour éradiquer toute velléité de perturbation desdites élections par le MRC et Cie.

La bataille se prépare sur plusieurs fronts. Tout d’abord en interne, au sein des partis politiques disposant d’un corps électoral plus ou moins substantiel. C’est le cas du parti des flammes, le RDPC qui dispose d’une majorité plus que confortable au sein du collège électoral mais qui n’est pas à l’abris des surprises désagréables dans certaines circonscriptions. Car l’investiture des candidats par les différentes commissions mise sur pied fera forcement des gorges chaudes et des aigris, toute chose susceptible d’amener certains à « marquer » dans leur propre camp.

C’est aussi le cas du PCRN, qui dans son bastion du Nyong et Kellé sera, nonobstant les fissures internes, face à l’UPC qui compte renverser la situation en sa faveur. L’UDC, l’UNDP, et le parti de Paul Eric Kingue se situent dans la même trajectoire. Ils pourront tout perdre ou tout gagner lors de cette échéance. Les chefs traditionnels ne sont pas en reste. Là aussi la bataille est très rude. Ils pourront prendre à contre-pied prédiction et ne pas voter pour le RDPC.

Sur un tout autre plan, une frange des partis de l’opposition portée par Maurice Kamto Président du MRC, non content d’être sur les starting-block est déterminée à boycotter ces élections par tous les moyens. Une manifestation est d’ailleurs projetée pour le 22 septembre prochain. Face aux troubles annoncés dans plusieurs villes du Cameroun, le Gouvernement pour sa part est en train de prendre des mesures pour dissuader et faire mourir dans l’œuf la « la révolution » du 22 septembre prochain. À cet effet un communiqué du Ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi indique que tout contrevenant au respect de l’ordre public sera poursuivi comme le prévoit la loi en la matière.

Avant lui, les Gouverneurs du Centre et du Littoral, ainsi que le Préfet de la Mezam ont signé et publié des arrêtés interdisant toutes manifestations non autorisées dans leurs circonscriptions de compétence respectives. En outre, le déploiement des forces de maintien de l’ordre dans les grandes métropoles est un signe avant-coureur de la situation délétère qui prévaut actuellement dans le pays.

Participez au sondage

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter