Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 04Article 560288

General News of Friday, 4 December 2020

Source: camer

Régionales: Paul Biya en campagne pour les chefs traditionnels

Une dotation spéciale en faveur des candidats représentant le commandement traditionnel, pour les Régionales de dimanche prochain. Chaque journal est allé avec son angle d’attaque.

Et pourtant, le code électoral prévoit dans ses dispositions le financement des partis politiques et des candidats. Le Communiqué du ministre de l’administration territoriale, tutelle des élections au Cameroun qualifie cet « acte de magnanimité du chef de l’Etat ». Seulement, le montant de ce qui convient d’appeler « aide présidentielle » n’a pas été communiqué. Toute chose qui fait parler de «Cafouillage chez les chefs». Pour Cameroon Tribune, la quotidien à capitaux publics, «Le coup de pouce du président» intervient Alors que les dispositions légales sur le financement des campagnes électorales ne les prennent pas en compte.

Le quotidien La Nouvelle Expression estime que suite à la « Pression sur les chefs traditionnels», Le président de la République a décidé de la mise à disposition des représentants du commandement traditionnel...d’une enveloppe pour la campagne électorale. Qui fait dire au journal Emergence que «Paul Biya distribue de l’argent aux chefs traditionnels candidats».


Un acte qui vient mettre Paul Biya au centre de toutes les sollicitations «Dotation spéciale du chef de l’Etat aux chefs candidats» Pour l’hebdomadaire Le Soir, Paul Biya se montre à l’écoute des populations. Alors qu’on tend à la fin de la campagne électorale qui a débuté le samedi 21 novembre 2020, le président de la République donne du sourire aux chefs traditionnels engagés pour les toutes premières élections régionales du pays. Le chef de l’Etat vient de décider d’accorder une dotation financière spéciale aux

Autorités traditionnelles candidates aux régionales.

Sur le terrain de l’action, Cameroon Tribune appelle «Aux urnes!» Dimanche prochain. Ils sont 10236 Conseillers municipaux et 14002 chefs traditionnels appelés à élire les 900 premiers Conseillers régionaux de l’histoire du Cameroun.

Déjà, à Mfou, le journal Essingan parle de «Bruits de fraude électorale parmi les chefs». Et pour cause, Certains candidats à la représentation du commandement traditionnel accusent des adversaires d’user des achats de voix et de corruption pour remporter le scrutin de dimanche prochain.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter