Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 07Article 560702

Politique of Monday, 7 December 2020

Source: www.camerounweb.com

Régionales 2020: un proche de Cabral Libii présente officiellement ses excuses à Kamto

Le 6ème adjoint au maire de la commune de Douala 5 du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (MCRN) de Cabral Libii, vient de mettre le pied dans les plats.

Joseph Espoir Biyong est visiblement très remonté contre les manigances du RDPC lors des élections régionales du week-end dernier. Dans une interview accordée à un média de la place, il donne raison au Prof Maurice Kamto et lui présente officiellement ses excuses.
« Nous sommes vraiment désolé de n’avoir pas compris ce qu’il disait. » a-t-il déclaré.

Joseph_Espoir_Biyong

Il dénonce l’attitude des autres partis politiques de l’opposition qui donné leurs voix au candidat du parti au pouvoir lors du scrutin. « Nous voulons dire à tous ces partis d’opposition qui sont donneurs de leçon et nous font croire qu’ils étaient la meilleure opposition et que nous nous sommes des affidés du RDPC... que le RDPC n’a pas de partenaires, que le RDPC est parti pour gérer le Cameroun seul » martèle-t-il.



Le parti camerounais pour la réconciliation nationale a produit l’illusion la plus retentissante des élections régionales 2020.

Compte tenu de son caractère de scrutin indict avec une poignée de grands électeurs, les décomptes de voix et les calculs à l’issue des élections régionales de ce dimanche 6 décembre 2020, sont vite faits après la fermeture des bureaux de vote.

Au terme des opérations, dirigeants, militants et sympathisants du PCRN ont été surpris de constater que dans le Nyong et Kelle, département de la Région du Centre où ils avaient presque la garantie de gagner en raison du nombre d’électeurs plus élevé que celui des partis concurrents, leur formation politique s’en tire avec zéro Conseiller régional élu.

«Dans le Nyong et Kelle au Centre, parti avec 128 conseillers municipaux, le PCRN s'en sort avec 97 suffrages (régression). Ce qui veut dire que le PCRN a perdu la confiance de 31 conseillers municipaux. Faut aussi rappeler que c'est dans ce Département que le PCRN avait en théorie des chances de victoire avec au départ 3 conseillers de plus que son suivant le RDPC » a expliqué le président national du PCRN, Cabral Libii, dans un bilan publié ce dimanche soir. « Le PCRN ne figurera donc dans aucun Conseil Régional » a indiqué Cabral Libii. Conséquence d’une trahison ou d’une fraude ? Le leader du PCRN botte en touche cette interrogation, il préfère se résigner. « Le PCRN n'introduira par ailleurs aucun recours » a-t-il indiqué.

Voici le bilan présenté par Cabral Libii

Le point de cabral libii sur les élections régionales après dépouillement, concernant le PCRN.

- Dans la MEFOU et AFAMBA au Centre, parti avec 0 conseiller municipal, le PCRN s'en sort avec 17 suffrages (REMARQUABLE PROGRESSION).

- Dans le MBERE à l'Adamaoua, parti avec 4 conseillers municipaux, le PCRN s'en sort avec 6 suffrages (Progression).

- Dans le Wouri au Littoral, parti avec 18 conseillers municipaux, le PCRN s'en sort avec 22 suffrages (Progression).

- Dans le NKAM au Littoral, parti avec 25 conseillers municipaux, le PCRN s'en sort avec 25 suffrages (statut quo).

- Dans la Sanaga Maritime au Littoral, parti avec 29 conseillers municipaux, le PCRN s'en sort avec 29 suffrages (statut quo).

- Dans le NOUN à l'Ouest, parti avec 0 conseiller municipal, le PCRN s'en sort avec 0 suffrage (statut quo).

- Dans le Nyong et Kelle au Centre, parti avec 128 conseillers municipaux, le PCRN s'en sort avec 97 suffrages (régression).

Ce qui veut dire que le PCRN a perdu la confiance de 31 conseillers municipaux. Faut aussi rappeler que c'est dans ce Département que le PCRN avait en théorie des chances de victoire avec au départ 3 conseillers de plus que son suivant le RDPC.

Au final, le PCRN gagne la confiance de 23 conseillers municipaux des partis politiques concurrents (dont 17 avec certitude du RDPC dans la MEFOU et AFAMBA ou il n'y avait en compétition que le PCRN et le RDPC), et concède (si vite!) la confiance de 31 de ses conseillers aux partis concurrents (puisqu'il y avait 4 en course: PCRN, RDPC, UPC, PURS).

Le PCRN ne figurera donc dans aucun Conseil Régional.

Le PCRN n'introduira par ailleurs aucun recours.

Le PCRN félicite les vainqueurs. L'expérience a été engrangée sans conteste.

Puisse ces élections régionales, constituer un véritable début de solution à la crise qui secoue deux Régions camerounaises, au travers du Statut Spécial qu'elles engendreront.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter