Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 03Article 545989

Politique of Saturday, 3 October 2020

Source: 24cameroun.com

Régionales 2020 : les dessous de l'éviction d'Antoine Bell

Porté par la base, le digne fils de Ngambè (Sanaga-Maritime) passe, avec succès, le filtre de la commission départementale, puis régionale. Le tacle irrégulier survient au siège du parti de la flamme. A la basse manœuvre, une élite d’un genre nouveau du département, tristement célèbre pour ses coups tordus. Révélations.

Ngambè (département de la Sanaga Maritime, région du Littoral) porte le deuil depuis la mise à l’écart de son chouchou. Cependant, au fur et à mesure que la colère gronde, le brouillard s’éclaircit quant à l’horrible complot dont Joseph Antoine Bell est l’objet. De même que la Mecque est la capitale de l’islam, le secrétariat général du comité central du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) est le siège de toutes les magouilles.

Selon nos enquêtes, c’est à la commission nationale des investitures que le sort de l’ex-footballeur de renommée mondiale a été scellé. D’après une source . généralement crédible, le patron de cette fameuse commission, Jean Nkuété, par ailleurs secrétaire général du comité central, aurait, avec la complicité de ce tristement personnage originaire de.la Sanaga-Maritime, comme Joseph Antoine Bell, procédé à la substitution du choix des militants. Sur la base des ragots, de la haine, des intrigues et de la jalousie.

En fait, alors que beaucoup pensaient les jeux faits après l’avis favorable de la commission départementale, puis celui de la commission régionale, une « élite » de la Sanaga Maritime, cherchant à nuire, comme à son habitude, se rend incognito au siège du Rdpc. Cette personnalité du dimanche, qui pour toute contribution au développement de son pays, n’a pas trouvé mieux que l’organisation d’une assemblée de francs-maçons, avait par devers elle, une photocopie de carte nationale d’identité française qui appartiendrait à Joseph Antoine Bell.

Cet adepte des coups bas aurait convaincu (l’on se demande bien comment) son ami Jean Nkuété que la carte, qui au demeurant reste à authentifier, est celle de l’ancien gardien de buts de l’OIympique de Marseille. N’en restant pas là, le commis de l’État, qui compte, aujourd’hui, parmi les fossoyeurs d’une célèbre compagnie nationale, aurait demandé et obtenu du patron de son ami, patron de la commission nationale des investitures la « disqualification » de Joseph Antoine Bell au profit d’une de ses petites. Doit-on remplacer la lumière par les ténèbres ?

L’épouse de l’autre, qui du reste ne milite pas franchement dans le Rdpc, est aussi impopulaire et inactive que Joseph Antoine Bell est populaire et entreprenant dans la Sanaga Maritime. Ce commis de l’État, véritable apprenti sorcier qui, le jour, se présente comme un militant du parti de Paul Biya, voudrait déstabiliser le Rdpc dans le département qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. En parrainant, à coups de prétextes fallacieux, l’éviction d’un homme aussi adulé que Joseph Antoine Bell à Ngambè, c’est une façon à peine voilée de dire aux populations de ce village de migrer vers l’opposition, décrypte un politologue.

Faux débat. L’argument de la nationalité ne passe pas. « Joseph Antoine Bell, en plus d’être militant du Rdpc, est le chef d’un village de Ngambè. Il connaît mieux le terroir que ces imposteurs qui dictent leurs volontés, en ce moment, dans le département. Par conséquent, son expérience aurait pu être précieuse au Conseil régional. Instance qui, au lendemain du 6 décembre, va gérer les affaires locales. C’est un faux débat que de dire qu’il est français», tempête Horace Nguimbous, agriculteur de Ngambè.

Un débat qui sonne d’autant plus creux que, sous les couleurs des Lions indomptables, Joseph Antoine Bell a beaucoup contribué au rayonnement du Cameroun. Intraitable dans ses buts, « Jojo » comme l’appellent, encore et toujours, ses millions de fans de par le monde, remporte par deux fois, avec ses coéquipiers, la coupe d’Afrique des nations (1984,1988). « Beaucoup de ceux qui se disent Camerounais n’ont pas fait pour ce pays, ce qu’a réalisé Bell », s’énerve Moustapha.

Pour un grand nombre de compatriotes de Paul Biya, ce débat sur la double nationalité est à la fois faux et nauséeux Cependant, force est de constater que seul, un esprit retors et attardé a intérêt à l’entretenir. Pas étonnant que cette « élite » de la Sanaga Maritime, toujours et encore elle, soit à l’origine de cette fange.

D’ailleurs, la tension actuelle provoquée par l’éviction scandaleuse de deux autres dignes fils du département, Alphonse Bibéhè et Perriai Jean Nyodog, dans le cadre des régionales, soit son œuvre. Comme quoi, les sectaires (suivez notre regard) ne savent faire qu’une chose : empêcher toute lumière de briller. Toutefois, Nul ne peut, en réalité, empêcher le soleil de briller

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter