Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 07Article 547123

Politique of Wednesday, 7 October 2020

Source: Actu Cameroun

Régionales 2020 : des militants du RDPC en colère contre Jean Nkueté

Ecarté des élections régionales du 06 décembre, Alphonse Joseph Bibehe, membre du Comité central du RDPC accuse ouvertement le secrétaire général du comité central de son parti, de discrimination.

Vive tension au sein du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC). Des militants du parti au pouvoir en colère s’opposent contre le rejet de leurs candidatures par leur hiérarchie pour les régionales. C’est le cas d’Alphonse Joseph Bibehe, membre du Comité central du RDPC.

Ecarté des élections régionales du 06 décembre, il accuse ouvertement Jean Nkueté le secrétaire général du comité central de son parti, de discrimination. Car, avant la publication des listes par Elecam, sa candidature au poste de conseiller régional pour le Littoral avait déjà été rejetée.

Une manœuvre discriminatoire
« J’ai voulu apporter ma part d’expertise à l’amélioration du cadre de vie de la région du Littoral en me portant candidat pour les listes des élections régionales à venir. Je laisse les Camerounais juges de ce qui apparait comme une manœuvre en vue de préparer une alternance pour les intérêts propres de certains ; je prends par conséquent acte de cette décision du secrétaire général du comité central du RDPC qui de facto me prive durablement de l’exercice de mes droits civiques ». Explique l’homme politique, au micro de radio Equinoxe mardi à Yaoundé au cours d’un point de presse.



Le candidat recalé dénonce une politique d’investiture qui selon lui, vise à écarter les militants d’une même famille. « Le RDPC n’accepte pas les militants dès qu’un membre de leurs famille se trouve déjà en son sein».

Une circulaire du secrétaire général du comité central du RDPC interdisait justement la concentration des postes électifs et des responsabilités politiques ou administratifs au sein d’une même sphère dans l’arrondissement. Alphonse Joseph Bibehe parle d’une invention du comité central qui d’après lui, sont contraires des idéaux prônés par le président national du parti.

« Quand on va regarder ça, on se rend compte que ça ne va pas que c’est plutôt une mascarade qu’il y a eu. Il y a eu des personnes ciblées et ces personnes ne devaient pas y aller. Quand vous prenez la note du président national nulle part il est fait mention de ce type de discrimination».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter