Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 03Article 553705

General News of Tuesday, 3 November 2020

Source: Actu Cameroun

Régionales 2020 : Elecam veut d’un scrutin sans anicroches dans le Mfoundi

Présidant le 30 octobre 2020 à Yaoundé la clôture du périple en exécution de la stratégie nationale pour une saine préparation des élections du 06 décembre prochain, la Vice-présidente du Conseil électoral a invité son équipe à travailler sur la base des valeurs républicaines.


A Election Cameroon (Elecam), les élections régionales du 06 décembre c’est pour demain. C’est en tout cas l’Etat d’esprit qui anime les différents membres du Conseil électoral et d’autres acteurs de la direction générale des élections. Dans le cadre de l’évaluation du niveau d’avancement des préparatifs au regard de la tenue de l’élection des conseillers régionaux prochain dans les 58 départements à travers le pays, les membres du Conseil pour la région du Centre ont effectué du 22 octobre au 1er novembre 2020, une descente dans les six départements que compte leur contrée.

Le but ici était celui de collecter les actes de désignation des représentants au sein des Commissions régionales de supervision (Crs), mais surtout de dresser l’état des besoins des agences départementales en matériel électoral. « Il n’est nullement question ici de faire la confusion entre autour et alentour, vitesse et précipitation. Les élections dans le Mfoundi devront se dérouler sans anicroches. Le serment et engagement déjà prisent, nous voulons être pratico-pratique.

Il s’agit de garantir la tenue d’un scrutin transparent et démocratique », a rassuré Amugu née Abena Ekobena Appoline Marie, vice-président du conseil électoral. Marqué par un contexte de décentralisation, les listes des candidats (acceptées et rejetées) sont déjà publiées et restent disponibles dans toutes les agences départementales d’Elections Cameroon.

Processus électoral

Pour apporter des éclairages sur le processus électoral dudit scrutin, les collèges électoraux seront convoqués dans toutes les régions, le même jour par décret présidentiel c’est-à-dire 45 jours au moins avant la date de l’élection. Pour ce qui concerne les effectifs, la loi est claire.


Vu le décret No 2020/526 du 02 septembre 2020, fixant le nombre à 900 conseillers régionaux par circonscription électorale et par catégorie sur le plan national, soit 90 par région dont 70 délégués des départements et 20 représentants des chefs traditionnels pour un mandat de 05 ans et, renouvelables.

Toutefois, rappelons que les délégués des départements seront élus par un collège électoral composé des conseillers municipaux au scrutin de liste mixte à un tour, comportant un système majoritaire et un système de représentation proportionnelle.

Quant aux représentants du commandement traditionnel, ils seront élus par un collège électoral composé des chefs traditionnels de 1er, 2ème et 3ème degré autochtones, dont la désignation a été homologuée, conformément à la réglementation en vigueur. « Nous comptons sur le sens de responsabilité de tout acteur de cette élection, afin de prendre des dispositions qui s’imposent pour nous faciliter davantage la tâche », a sollicité Pr Elie Mbonda, acteur de la décentralisation.

Il faut d’ailleurs ajouter que l’imminence de cette élection, la toute première dans l’histoire institutionnelle du Cameroun, est perçue par le peuple comme un parachèvement du processus de décentralisation engagé depuis plusieurs années, conformément à la loi fondamentale en vigueur depuis le 18 janvier 1996. A vos marques !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter