Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 24Article 557912

Politique of Tuesday, 24 November 2020

Source: 24cameroun.com

Régionales 2020: Atanga Nji apporte des précisions sur le financement public

Le Ministre Paul Atanga Nji indique aux partis politiques qui vont compétir lors des prochaines élections régionales, que la première tranche du financement public alloué pour la campagne électorale, leur sera servie au prorota des listes présentées et définitivement acceptées.

Les choses se précisent de plus en plus pour les élections régionales du 6 décembre 2020. Alors que la campagne électorale a débuté depuis le samedi 21 novembre 2020, Paul Atanga Nji le Ministre de l’Administration (Minat) vient de sortir un communiqué relatif au financement alloué aux partis politiques en lice pour ces élections, au terme desquelles le Cameroun aura pour la toute première fois de sa vie, des conseillers régionaux.

Dans le communiqué parvenu à notre rédaction, le Minat indique que «la première tranche dudit financement leur (partis politiques NDLR) sera servie au prorota des listes présentées et définitivement acceptées. Quant à la seconde tranche, elle sera répartie après la proclamation des résultats, proportionnellement au nombre de sièges obtenus».

De ce fait, le Ministre Paul Atanga Nji demande aux responsables des partis politiques concernés ou leurs représentants dûment mandatés, munis des pièces officielles, de se présenter dès ce mardi 24 novembre 2020 à la Direction des Affaires politiques, pour décharger leurs montants respectifs de la première tranche du financement.

Il faut noter que le financement public est prescrit par l’article 285 de la loi N°2012/001 du 19 avril 2012 portant Code électoral, modifiée et complétée par la loi N°2012/017 du 21 décembre 2012. Cependant, les textes sont restés muets sur le cas des chefs traditionnels aussi concernés par les élections régionales. Cet aspect ne réjouit pas ces derniers qui pour certains sont aujourd’hui obligés de puiser dans leurs propres économies ou de faire appel à leurs élites de villages.

«Nous comprenons très mal que nous soyons exclus des financements publics de la campagne électorale. Nous sommes quelque peu dans l’embarras par rapport aux dispositions légales qui sont muettes en ce qui concerne le financement de la campagne électorale des chefs traditionnels », a confié au journal Stopblablacam, Firmin Jean Benoît Etundi Atanga, candidat et chef de 2è degré du groupement Yanda de Yaoundé.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter