Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 06 13Article 464889

General News of Thursday, 13 June 2019

Source: pmepmimagazine.info

Qui est vraiment Manaouda Malachie, le ministre qui fait oublier Mama Fouda?

Peu connu il y a quelques semaines encore, il a été propulsé au rang de ministre de la Santé publique du Cameroun suite au décret présidentiel du 4 janvier 2019. Cette nomination fait de cet administrateur civil de formation, le benjamin du gouvernement Dion Ngute. Il occupe désormais un poste phare et son action sera suivie de près par des millions de camerounais qui rêvent d’un système sanitaire plus performant.

A 45 ans, cet administrateur civil principal a été nommé ministre au Cameroun où il est devenu rare de voir un fonctionnaire de cet âge assumer un tel poste. Les choses sont désormais différentes et cela se confirme avec la success story de ce natif du département du Mayo-Tsanaga dans la région de l’Extrême-Nord.

Malachie a été élevé dans une famille chrétienne. Fils de pasteur, il a effectué une bonne partie de ses études au Cameroun. On lui reconnaît un passage remarqué à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam) qu’il quitte en tant que major de la promotion 1998-2000.

Alumnus de l’Ecole Nationale d’Administration de Paris, il débute sa carrière comme cadre dans les services du Premier ministre à Yaoundé. Après trente six mois de service, il quittera l’immeuble étoile pour la Présidence de la République où il est intégré au poste d’attaché chargé des affaires organiques. Il passe presque sept ans au sein de la Présidence de la république réputée pour être un incubateur pour des jeunes cadres destinés à devenir des hauts commis de l’Etat.

Août 2010, marque pour lui le début de l’ascension. A cette date, il est promu Secrétaire général au ministère des Arts et de la culture. Après deux ans et deux mois de service, il est muté au ministère de l’Eau et de l’Energie. Il y reste jusqu’en juillet 2018, date à laquelle il est reconduit au poste de secrétaire général mais cette fois-ci au ministère du Commerce.

Marié et père de quatre enfants, le nouveau ministre de la Santé publique est également titulaire d’un Phd en sciences politiques option Relations internationales. Fort de son expertise en sciences administratives, celui qui est passé par le centre canadien de la recherche et d’appui à la gouvernance des organisations publique (Ccragop) est décrit par ses anciens collaborateurs comme un homme rigoureux dans le travail, patient et maître dans l’organisation.

Dynamique et actif sur les réseaux sociaux, notamment Twitter, le ministre de la Santé publique semble assez motivé. Il ne manque d’ailleurs aucune occasion de donner lui même un écho à son action, à travers des tweets assez relayés par son millier d’abonnés.

Nouveau ministre de la Santé, il devra déployer toute son expertise pour la mise en place d’une couverture santé universelle pour tous les camerounais. Il devra aussi s’atteler à la construction et à la réhabilitation de plusieurs hôpitaux publics ainsi qu’à la finalisation de la réforme hospitalière. Par ailleurs, il sera également confronté à l’épreuve de la prévention des mouvements de grèves initiés par le personnel médical et à celle de la lutte contre les faux médicaments.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter