Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 23Article 507298

General News of Thursday, 23 April 2020

Source: 237online.com

Qui est réellement le Colonel Abeng Mbozo’o, nouveau parton de la santé militaire ?

La rigueur et l’amour du travail bien fait sont les valeurs qui singularisent le colonel médecin Abeng Mbozo’o, et qui lui ont permis d’être tour à tour, Chef Service par intérim des urgences à l’hôpital militaire de Yaoundé, médecin chef à l’infirmerie Sapeurs-Pompiers, médecin chef du Corps national des sapeurs-pompiers, Commandant de la Compagnie médicale Ops Delta (Bakassi), médecin Chef de l’hôpital militaire de Région N°2 Douala, Chef secteur de la Santé militaire N°2 Douala, médecin chef de l’Hôpital militaire de région N°1 Yaoundé. Mais aussi Chef secteur de la Santé militaire N°1 Yaoundé, Chef de la Deuxième Région de santé militaire cumulativement avec ses fonctions de Médecin-Chef de l’Hôpital Militaire de Région N°2, chef de division de la santé opérationnelle (Etat-major des armées), et le haut du sommet dans ce corps, Directeur de la santé militaire.

Le Colonel Abeng Mbozo’o est un militaire expérimenté qui vient d’être promu à la tête de la Direction de la santé militaire (DSM) depuis le 31 mars 2020. C’est le résultat d’un parcours débuté de manière fortuite, mais qui s’est avéré très fructueux, tous les échelons de la santé militaire désormais ayant été franchis. C’est en 1988 que l’histoire de cet homme commence. A cette époque, la situation économique du Cameroun n’était pas reluisante. Il fallait que le pays envoie des étudiants en médecine en Grèce, ou 4.000 candidatures sont envoyées, pour 03 places à retenir. Le colonel Abeng Mbozo’o, ancien étudiant à la faculté des sciences – Université de Yaoundé fait partie des retenus à la faculté de médecine de l’Université Aristote de Thessalonique de Grèce où il passera 8 ans de formation sans anicroches. Très vite remarqué par son amour pour le travail bien fait, l’ancien élève du lycée de Ngaoundéré aura un stage de perfectionnement en Chirurgie à Shanghai en Chine, un autre en Urgence et gestion des catastrophes (Magen David – en Israël), la spécialisation en radiologie et imagerie médicale se fera au Cameroun et en France. Plus tard, des cours de directeur des hôpitaux se feront à Shanghai et ceux de chirurgie opérationnelle, aux USA.

Dans l’entourage du nouveau Dsm, l’engagement est donc de taille en ces temps délicats. Même si, pour lui, ce qu’un médecin donne à son patient n’a pas de prix. Agée de 56 ans et père de quatre enfants, ce médecin pétri d’expérience a coutume de confier que : « vous devez travailler, la patrie est toujours reconnaissante. Quand vous êtes une valeur, vous finirez par vous faire connaitre. ». A l’endroit de ceux qui l’ont nommé, il ne tarit pas d’éloges : « Je ne peux que remercier ceux qui m’ont nommé et leur dire ma détermination à faire que le flambeau de la santé militaire rayonne.»

Titulaire entre autres d’un diplôme en santé opérationnelle, un slogan légué par lui est encore sur les murs de l’hôpital militaire de Douala. « La santé n’est pas une marchandise, c’est le signe de l’évolution d’une société. » Il faudra que les médecins militaires du Cameroun qu’il a sous sa responsabilité comprennent ce langage.

Pour ce nouveau poste, le challenge de la santé militaire est de consolider les acquis et surtout, de tenir le cap en ces temps où les militaires ont fort à faire pour défendre le territoire du Cameroun en proie au covid-19. Aussi faudra-il assurer la santé aux soldats au front dans le Noso, donner des moyens sanitaires aux troupes déployées dans la partie septentrionale, à l’Est Cameroun… Des missions et pas des
moindres.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter