Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 08Article 547336

Diasporian News of Thursday, 8 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Qui est Angelle Kwemo, madame Afrique du Congres américain ?

Née au Cameroun, elle effectue ses études en France, à Rouen, où elle obtient un DEA (Diplôme d’Etudes Approfondies) en droit des activités économiques. Elle commence sa carrière dans un prestigieux cabinet d’affaires de la ville de Rouen, Bestaux, Pillard et Sevestre où elle entre en 1994.

Elle y reste jusqu’en 1996 avant de retourner au Cameroun où elle devient à 28 ans chef de service du contentieux maritime du groupe Bollore Technology. Elle entre par la suite chez Geodis Overseas Technology où elle devient directrice du département juridique.

A 32 ans, elle a une carrière confortable devant elle.
En juin 2001, c’est un nouveau départ . Angelle Kwemo part pour les Etats-Unis,et obtient un LLM (Master of Laws) en droit du commerce international. Elle se spécialise dans des domaines où on trouve traditionnellement peu de femmes (Energie, comien décidée à travailler dans son domaine de compétence, elle assiste à diverses conférences sur l’énergie et le commerce au Congrès, ce qui lui permet de nouer des contacts avec les élus et de se faire connaître.

En Juin 2005, Elle fait son entrée au Congres Américain comme conseillère en relation et commerce international. Elle s'acclimate très vite et contribue également à la publication d’un rapport du Congressionnal Black Caucus Foundation intitulé : "La destruction du syndrome pétrolier : pour un développement responsable des Hydrocarbures en Afrique de l’Ouest" ("Breaking the Oil Syndrome : Responsible Hydrocarbon Development in West Africa").

Certaines recommandations du rapport sont actuellement appliquées aux Usa et dans des pays du Golfe de Guinée, et la même année , Elle travaille comme assistante de recherche pour Oxfam en tant que professeur assistante.
A l’époque où l’ouragan Katrina frappe la Nouvelle-Orleans, elle fait partie de l’équipe du député William Jefferson. Ce dernier se retrouve peu de temps après pris dans une tourmente médiatique et judiciaire. Alors que tout son staff le quitte, Angelle Kwemo décide de rester : cette situation qui aurait pu se révéler être un handicap se révèle être une opportunité. Angelle devient sa directrice de cabinet, et gère la crise. Sa fidélité et l’expérience qu'elle acquiert dans cette situation lui vaut d’être respectée au sein du petit monde que constitue le staff du congrès.

Afin d’améliorer la connaissance, et l’image de l’Afrique auprès des décideurs américains (sénateurs, représentants, staff du congrès), Angelle Kwemo a créé CASA (Congressionanal African Staff Association, Association des Staff africains du congrès), une association non partisane qui regroupe les membres africains des staffs de la chambre des représentants et du Sénat. Cette association compte actuellement plus de 30 membres et reçoit régulièrement diverses personnalités africaines.

Le 19 novembre 2011, Angelle Kwemo a été récompensée par le gouverneur de l’Etat du Maryland, Martin O’Malley qui lui a décerné la "Governor’s Citation" pour les multiples services rendus à la diaspora africaine. Assistaient à la cérémonie plusieurs ambassadeurs (Ghana, Mozambique), des membres du corps diplomatiques, la vice-présidente de l’Opic (Overseas Private Investment Corporation).

Elle est au cours de ce parcours incroyable intronisée comme Chef traditionnel et reine Ugo Din'Obiezo de Ezeokwe Igawa à Enugu au Nigéria , pays dans lequel elle a présidé un sommet organisé par la Banque de l'industrie au sein de la chambre de commerce du Nigéria .

Avec humour, évoquant la perception que le public a de l’Afrique, celle que ses collègues surnomment « the queen » a déclaré : "il est facile d’être étouffé par le vacarme produit par la chute d’un baobab. Par contre, on doit être très attentif aux murmures de la forêt qui pousse".

Pour Angelle Kwemo, la jeunesse africaine est comme cette forêt. Avec un peu de soutien, bien guidée et inspirée, elle réaliserait des exploits.

Optimiste quant au futur de l’Afrique et quant au potentiel de la jeunesse africaine, elle joue auprès de Bobby Rush un rôle actif dans la promotion du rôle de la Diaspora comme catalyseur des échanges économiques entre l’Afrique et les Usa.

L'aventure ne fait que continuer pour cette grande dame au parcours exceptionnel qui saute d'avion en avion à travers la planète pour présider les forums de l'élite économique....Divers trajets après lesquels c'est au Cameroun et dans le petit village de Bana à l'Ouest du Pays qu'elle vient prendre ses petits vacances de fin d'année .

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter