Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 02Article 517345

General News of Tuesday, 2 June 2020

Source: actucameroun.com

Querelle autour d’une piste d’atterrissage à Belabo


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La famille Gbamana opposée à la Cameroon oil transportation company (Cotco-Cameroun), dans le cadre d’un litige foncier, dénonce un abus de position et de confiance. Elle réclame une indemnisation.

La localité de Belabo-village, dans la région de l’Est-Cameroun, abrite depuis l’année 2000, une piste d’atterrissage. C’est l’œuvre de la Came-roonoil transportation company (Cotco), une société engagée dans la construction, l’exploitation et l’entretien du Pipeline Tchad-Cameroun, et dont la piste sert principalement aux opérations de transport des hydrocarbures.

Lors du terrassement pour la construction de cet ouvrage, la société est accusée d’avoir empiété, sans accord préalable, sur une superficie de 15000 m2, appartenant à la famille Gbamana. L’affaire a tout de suite été portée devant les autorités compétentes et il a été convenu d’un premier dédommagement à hauteur de 19,740 millions de Fcfa, déjà versé à la famille.
Une autre indemnisation, soit définitive, à hauteur de 575 millions de Fcfa, avait été prévue par la société mise en cause, mais aucune suite n’a été donnée à cette plainte. Les plaignants ont également saisi la société pour dénoncer le non respect de l’acte portant atterrissage, coups et valeur, convenu à 250.000 Fcfa par atterrissage en raison de quatre par jour sur une durée de 12 ansmais réduit plus tard à deux par jour, sur une durée de sept ans. Après 19 ans d’exploita-tion, la famille Gbamana réclame une indemnisation tout calcul fait, de 8,738 milliards de Fcfa à Cotco.

Les différents recours de la famille pour obtenir réparation ont malheureusement été vains au regard de la réaction de la société mise en cause. Pour réponse cette réclamation, Cotco-Cameroun a entrepris d’agrandir sa piste d’atterrissage sans morcellement et sans accord préalable des autorités locales compétentes en la matière, encore moins des propriétaires du site. La famille qui dénonce un abus de position et de confiance a saisi le président de la République, par courrier, en ultime recours ; pour solliciter son arbitrage dans ce litige. Les faits remontent en novembre 2019.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter