Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 02 08Article 432648

Opinions of Thursday, 8 February 2018

Journaliste: icicemac.com

Quelle crédibillité pour le nouveau Conseil Constitutionnel de Paul Biya?

Partis politiques, organisations civiles, et indépendants/es, le moment est venu de mobiliser nos troupes et de nous préparer à descendre dans les rues pour exiger la démission de Biya, l’annulation des élections de 2018, et une période de transition politique et de refondèrent de la nation.

Tous les 20 officiels d’ELECAM, et les 12 membres du Conseil Constitutionnel, sont tous du parti-Etat, le RDPC, et ils/elles ont tous/tes aussi été illégalement nommés/es par Biya seul, sans concertation avec les autres partis.

Les partis d’opposition sont interdits de réunion, les élections ne sont qu’a un tour, les listes électorales contiennent des personnes décédées, les bulletins de vote sont multiples, et les cartes d’électeurs distribuées en copies multiples, pour ne citer que cela.

– Atangan Clément (militant du RDPC – Magistrat à la retraite)

-Foumane Akame Jean (Membre du comité central du RDPC – Conseiller juridique du Président de la République)

-Bonde Emmanuel (Membre du comité central du RDPC – ancien Ministre)

-Lekene Donfack (Membre du comité central – ancien député RDPC et ancien Ministre)

– Ahmadou Tidjani (Membre du comité central du RDPC – ancien Gouverneur de province)

-Baskouda Jean Baptiste (Membre du comité central du RDPC – ancien Ministre)

-BipounWoum Joseph Marie (Ancien Ministre)

-Essombe Emile (Procureur General auprès de la Cour d`Appel du Sud-Ouest)

– Bah Oumarou Sanda (Ambassadeur au Tchad)

-Mme Florence Rita Arrey (Conseiller Technique MINJUSTICE)

-Paul Chosy Nkui