Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 11Article 572908

General News of Thursday, 11 February 2021

Source: Actu Cameroun

Que veulent ces fameux démons de la haine de Paul Biya ?

Pour Christian Ntimbane Bomo, acteur de la société civile critique, la diaspora camerounaise hante Paul Biya, le président de la République du Cameroun.
La diaspora est décidément le casse-tête de Paul Biya. C’est une équation à mille inconnues pour lui. Il ne se passe plus de discours où il n’évoque cette diaspora.

Il souffle le chaud et le froid sur elle. Tantôt démon, tantôt ange. Encouragements pour certains, dénigrements pour d’autres. Des quolibets et autres noms d’oiseaux à n’en plus finir. Paul Biya est dépassé. Il ne sait plus quoi faire. Plus dire. La diaspora est intenable, imprévisible. Il la redoute. Jamais une partie du peuple l’aura autant résisté.

Pourrait-on penser qu’elle le hante finalement ? « Que veut cette diaspora ? Qui sont-ils ? Essayez de calmer cette diaspora ? Soyez fermes envers elle. Monsieur l’ambassadeur, trouvez une solution avec ces jeunes de la diaspora, faites-moi un rapport sur elle ? Essayez de dialoguer avec elle ? Écrivez aux chancelleries occidentales. Demandez qu’on les rapatrie afin que ces membres répondent devant la justice camerounaise. Interpellez ces leaders aux aéroports.

Divisez-les en deux camps. Recevez ceux d’entre-deux qui me soutiennent. Faites arrêter les leaders politiques internes qui les encouragent… » Tel pourrait être l’imaginaire des instructions qui foisonneraient au palais d’Etoudi au sujet de cette diaspora.


Monsieur le Président, ne vous vous embarrassez pas.

Ne lisez pas tous ces rapports qu’on vous présente. Ne donnez plus l’argent à vos collaborateurs sous prétexte d’actions pour calmer la diaspora. Même vos conseils comme ces appels à l’amour du pays, à l’investissement au pays, y compris l’adoption de la double nationalité, encore moins les arrestations et autres intimidations contre elle, n’y pourront rien.

Un de vos ministres m’a contacté, il y a quelque mois pour me demander sérieusement ce qu’il faut faire pour calmer la diaspora. Je lui ai répondu aussi simplement que cela puisse paraître : un code électoral qui garantira la transparence électorale au Cameroun.

Essayez voir, vous retrouverez cette diaspora qui vous a accompagné, accueilli chaleureusement autrefois. Même vos séjours européens redeviendront paisibles. Le discours politique s’apaisera. Votre mandat actuel s’achèvera dans la paix. Les camerounais rechanteront à l’unisson. La diaspora n’est pas le problème, vous êtes la solution.

Christian Ntimbane Bomo

Société Civile Critique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter