Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 16Article 573790

General News of Tuesday, 16 February 2021

Source: Actu Cameroun

Quand les toilettes font vivre un cauchemar à l’école

La situation est alarmante, aujourd’hui dans certains établissements de Yaoundé l’on constate une grande négligence sanitaire ce qui expose les élèves à des maladies.

Vétusté des équipements, absence d’eau et d’entretien, tel est le constat fait dans les latrines de certains établissements de la cité capitale. Les plus incriminés sont ceux du publique. On compte en moyenne une toilette pour environ une cinquantaine d’élèves, une situation incroyable. Dans ces conditions, l’entretien de ces lieux est plus que douteuse. Absence de papier hygiénique, de savon ou encore d’un réservoir à eau. Déjà avec l’absence d’eau, l’entretien des toilettes devient difficile voire impossible. Dans certains établissements, cet entretien est fait par les élèves punis et ceci sans un regard professionnel pour superviser le travail.

Si l’on estime qu’une personne en bonne santé se soulage en moyenne 6 à 7 fois par jours, certains élèves préfèrent se retenir toute la journée soit environ 9 heures de temps plutôt que d’utiliser les latrines à l’école. «Je me soulage le matin quand je prends mon bain. Et une fois à l’école j’attends rentrer me soulager à la maison.» Explique Michel élève d’un lycée de la place. Une attitude qui est nocive pour la santé, car pouvant entraîner de sérieux problèmes. « A la fin du premier trimestre j’ai été atteinte d’une infection urinaire suite à l’insalubrité de nos sanitaires.

D’habitude je n’y vais pas et la seule fois où, j’y suis allé j’en ai payé le prix fort car j’ai passé plus d’une semaine de maladie à la maison sous traitement », déclare Rosette une élève de la place.

Certains face aux besoins pressants n’accèdent pas aux toilettes de leur école,- mais préfèrent plutôt des coins isolés. Par conséquent, il ne s’agit plus seulement des latrines mais de tout l’établissement qui est investi par les microbes et les bactéries que produisent ces tas d’excréments. A croire que la propreté des toilettes n’est pas une affaire des encadreurs. Car ces derniers semblent être plus intéressés par la transmission des connaissances et non de la transmission des notions de savoir vivre.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter